Un ancien magnat de l’internet qui avait porté un T-shirt avec une représentation de Hitler pendant un débat télévisé a déclenché des protestations au Japon, et la chaîne de télévision publique NHK a présenté des excuses.

L’homme d’affaires Takafumi Horie, fondateur du fournisseur de services internet Livedoor, qui a passé deux ans en prison jusqu’en 2013 pour fraude comptable, participait mercredi à l’émission « Gogo Nama » avec sur le poitrail une caricature d’Adolf Hitler accompagnée d’un symbole de la paix et des mots « NO WAR ».

Le vêtement a suscité une volée de critiques et des téléspectateurs ont appelé la chaîne ou se sont manifestés sur les réseaux sociaux.

« Ce T-shirt n’est pas approprié car il évoque Hitler », a dit l’un d’eux, selon un porte-parole de la NHK. Un autre a déclaré: « Même s’il est écrit ‘pas de guerre’, je ne comprends pas pourquoi il porte ça ».

Un animateur de la NHK s’est excusé auprès de ceux qui s’étaient « sentis mal à l’aise » à la fin de l’émission.

Horie, auteur d’un livre intitulé Mon combat, qui rappelle le Mein Kampf de Hitler, a lancé un tweet défendant son habit et qualifiant les critiques de « faibles d’esprit ».

« J’ai porté ce T-Shirt représentant Hitler en train de crier ‘Pas de guerre’ et orné d’un symbole de la paix plusieurs fois mais tout cela n’explose que maintenant », a-t-il écrit, ajoutant un caractère japonais signifiant le rire.

« A mon avis, il est impossible de ne pas y voir un T-shirt avec un message pour la paix », a-t-il dit, ajoutant : « il y a tellement de gens qui ne comprennent pas l’humour. »