Les rabbins Aryeh Stern et Shlomo Amar ont été désignés mardi, à la suite d’une élection, respectivement comme Grands Rabbins ashkénaze et séfarade de Jérusalem.

Pendant près de 12 ans et la disparition du Grand Rabbin Shalom Messas en 2003, la capitale n’avait pas eu de nouveau Grand Rabbin, ni connu d’élection pour désigner ceux-ci.

Les résultats des élections ont été annoncés à la suite d’un vote de 48 membres de la municipalité mardi soir dans la capitale.

Le Rav Aryeh Stern était le candidat du sionisme-religieux. Il a été soutenu par le parti Habayit Hayehudi ainsi que par le maire de Jérusalem, Nir Barkat. Il a recueilli 27 voix, le plaçant devant le candidat ultra-orthodoxe Moshé Haïm Lau (soutenu par le parti Shas et par Yahadout Hatorah [Judaïsme de la Torah]), qui a reçu 20 votes au total. Le Rav Yehoshua Zand était le troisième candidat au poste de Grand Rabbin ashkénaze.

Le Rav Shlomo Amar, soutenu par Shas, a été choisi par 28 électeurs contre le Rav Shmuel Eliyahu, Grand Rabbin actuel de Safed, qui a recueilli 18 voix. Il a été auparavant Grand Rabbin d’Israël. Les autres candidats séfarades étaient le Rav Haïm Amsalem, créateur du parti Am Shalem, et les rabbins Mordechaï Toledano, Yehuda Chaïk, et Mordechaï Malka.

« Mon intention est d’être le Grand Rabbin de tous les habitants de Jérusalem, qu’ils soient laïcs, orthodoxes modernes ou haredis [ultra-orthodoxes] » a déclaré Stern dans un communiqué suivant son élection.

« Le rabbinat de Jérusalem est un grand mérite, mais il comprend aussi une responsabilité lourde. Je ferai en sorte que les services religieux soient accessibles et amicaux et puissent servir de modèle exceptionnel pour tous les autres rabbinats en Israël. »

Aryeh Stern (Crédit : capture d'écran Deuxième chaîne)

Aryeh Stern (Crédit : capture d’écran Deuxième chaîne)

Marissa Newman et JTA ont contribué à cet article.