Jerusalem burial society [société funéraire de Jérusalem] creuse dans les profondeurs de la terre pour trouver des solutions au manque d’espace à Jérusalem. La compagnie est en train de construire deux cryptes expérimentales près de l’entrée de la ville.

Les tunnels de 60 mètres de longs et de 6 mètres de largeur seront capables d’accueillir 300 dépouilles lorsque leur construction s’achèvera dans trois mois, selon des rapports publiés dimanche.

Cette solution innovante pour combler le manque d’espace dans les cimetières en Israël trouve son origine dans la tradition juive vieille d’un millénaire qui consiste à tailler des tombes dans la roche, comme celles retrouvées à Beit shearim (près de Haïfa) qui datent de l’époque romaine.

Environ 35 000 Juifs sont enterrés chaque année en Israël, dont un dixième à Jérusalem, indique Haaretz.

Le dirigeant de Jerusalem burial society affirme qu’il n’y a aucune règle relevant de la loi juive [halakha] interdisant l’inhumation dans ces tunnels. Ce qui permettra aux groupes orthodoxes, qui remettent en question la validité de l’inhumation dans des tombes à plusieurs étages en Israël, de pouvoir être enterrés sur place.

Il a aussi précisé que la construction de 22 000 tombes supplémentaires était prévue dans les profondeurs du cimetière Har Hamenuhot de Jérusalem.