Jérusalem : Des milliers de partisans du Hezbollah manifestent à Beyrouth
Rechercher

Jérusalem : Des milliers de partisans du Hezbollah manifestent à Beyrouth

Le chef du groupe terroriste, Hassan Nasrallah, avait appelé à une "grande manifestation"

Des partisans du Hezbollah brandissent des drapeaux palestiniens et des drapeaux du Hezbollah durant une manifestation contre la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d'Israël par Trump, à Beyrouth le 11 décembre 2017. (Crédit : AFP/Joseph EID)
Des partisans du Hezbollah brandissent des drapeaux palestiniens et des drapeaux du Hezbollah durant une manifestation contre la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d'Israël par Trump, à Beyrouth le 11 décembre 2017. (Crédit : AFP/Joseph EID)

Des milliers de partisans du Hezbollah libanais sont descendus lundi dans les rues de Beyrouth afin de protester contre la décision du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël.

Les manifestants ont défilé dans les bastions du groupe terroriste après que le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a appelé à une « grande manifestation » pour dénoncer la décision de Trump, et affirmé qu’une nouvelle Intifada de la part des Palestiniens serait le moyen le plus efficace pour protester contre le changement de statut de Trump pour Jerusalem.

« La décision de Trump sur al-Quds sera le début de la fin d’Israël », dit-il en utilisant le mot arabe pour Jérusalem.

« Si vous tenez à ce qu’al-Quds soit la capitale éternelle de la Palestine, ni Trump ni personne d’autre ne peut faire autre chose que cela », a déclaré Nasrallah, selon les médias locaux. « Toute la nation doit faire face à cette menace américaine. »

Il a également exhorté les Palestiniens à rompre leurs relations diplomatiques avec les alliés d’Israël et demande à la Jordanie et à l’Egypte d’abolir leurs traités de paix avec Israël.

« Nous devons faire pression sur les Etats arabes et islamiques pour qu’ils abrogent les traités de paix et d’autres accords avec Israël », dit Nasrallah. « J’appelle les Palestiniens à expulser toute délégation qui a l’intention de leur rendre visite depuis des pays qui ont normalisé leurs relations avec Israël, quel que soit l’origine de ces délégations ».

« Nous n’abandonnerons jamais Jérusalem », a toutefois prévenu le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, lors d’un discours retransmis sur grand écran à la fin de la manifestation.

« Tous les peuples arabes doivent répéter avec le peuple palestinien +Nous serons des millions de martyrs à nous sacrifier pour Jérusalem+ », a-t-il ajouté.

Il conduit la foule dans le chant: « A Al-Quds nous allons … des millions de martyrs nous serons. »

Les manifestants portaient des banderoles du Hezbollah et des drapeaux palestiniens et ont scandé : « Mort à l’Amérique, mort à Israël » et « Jérusalem est la capitale éternelle de la Palestine ».

« Jérusalem est à nous », pouvait-on lire sur de nombreuses pancartes brandies par les manifestants.

« La capitale de la Palestine est Jérusalem et le restera jusqu’au Jugement dernier », a affirmé à l’AFP Imane Ghadboun, 28 ans, venue avec sa fillette de sept ans, Batoul.

« Nous sommes là pour refuser ensemble cette décision », a assuré Hassan Moussa, 28 ans. « Si le monde la rejette unanimement, Trump changera d’opinion, non? », a ajouté ce jeune homme portant le keffieh palestinien.

 

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...