Un Israélien a été gravement blessé quand deux terroristes palestiniens ont ouvert le feu depuis un véhicule mercredi matin contre un arrêt de tramway près de la nouvelle porte de la Vieille Ville de Jérusalem, a annoncé la police.

Les deux occupants du véhicule ont été abattus par les policiers sur place, rue Hatzanhanim.

La police a déclaré que les tireurs étaient probablement les mêmes hommes qui avaient mené une attaque ratée contre un bus de Jérusalem plus tôt ce même matin.

Ils avaient ouvert le feu sur le bus 32, opéré par la compagnie Egged, sur le boulevard Golda Meir, près du quartier de Ramot, au nord-ouest de la ville. Il n’y a pas eu de blessés sérieux dans l’incident et les tireurs ont fuit ; les forces de sécurité cherchaient le véhicule.

Un petit nombre de passagers a souffert d’anxiété et d’autres blessures mineures quand ils se sont précipités pour se protéger, mais le bus n’a pas été touché par les coups de feu, a déclaré le service de premiers secours United Hatzalah.

Un témoin visuel a déclaré à la radio militaire que le bus était plein de passagers au moment de l’attaque, et qu’ils se sont tous allongés sur le sol du véhicule pour éviter d’être touchés. Il n’y a pas eu de blessés sérieux dans l’incident.

Les officiers ont identifié le véhicule des tireurs près de la Vieille Ville, a annoncé la police. Un officier s’est approché de la voiture, et quand il a été à moins de cinq mètres, a vu ses occupants pointant deux fusils Carl Gustav sur lui, a déclaré la police. Lui et d’autres policiers ont ouvert le feu sur les hommes armés et les ont tués.

Une journaliste de l’AFP a vu un corps, apparemment celui d’un des agresseurs, gisant près d’une voiture au pare-brise criblé de balles tout près de la Vieille Ville.

Armes utilisées par les deux Palestiniens qui ont mené une attaque à Jérusalem, le 9 mars 2016. (Crédit  : police israélienne)

Armes utilisées par les deux Palestiniens qui ont mené une attaque à Jérusalem, le 9 mars 2016. (Crédit : police israélienne)

Un Israélien a également été touché dans l’échange de coups de feu et sérieusement blessé.

« Sur les lieux de la bataille avec les terroristes, il y avait un citoyen arabe israélien qui a souffert d’une blessure par balle » a déclaré un porte-parole de la police israélienne, notant que la police enquêtait pour savoir s’il avait été touché par une balle perdue des policiers ou touché par les hommes armés palestiniens.

Le service de premiers secours Magen David Adom (MDA) a déclaré que la victime souffrait de blessure par balle dans le haut du corps. Il a été emmené à l’hôpital Hadassah, dans le quartier voisin du mont Scopus.

« Nous avons trouvé un homme semi conscient, avec une blessure profonde dans le haut du corps, a déclaré Muhammad Abed al-Rahman, de MDA. « Nous lui avons administré les premiers soins et l’avons rapidement emmené tout en le maintenant sédaté et sous respiration (artificielle]. Il est dans un état sérieux. »

Des sources palestiniennes ont identifié les attaquants comme Abd al-Malik Saleh abu Kharoub, 19 ans, et Muhammad Jamal al-Kalouti, 21, tous deux du quartier Kafr Aqab de Jérusalem Est.

L’attaque intervient au lendemain d’une des séries les plus sanglantes de la récente vague d’attaques terroristes.

Un touriste américain, Taylor Force, originaire de Lubbock, Texas, a été tué et 12 personnes ont été blessées dans trois attaques terroristes mardi à Jérusalem, Petah Tikva et Tel Aviv, selon MDA.

Au total, 29 Israéliens et quatre ressortissants étrangers ont été assassinés pendant la vague de terrorisme palestinien et de violence depuis octobre. Environ 180 Palestiniens ont également été tués – les deux tiers pendant qu’ils attaquaient des Israéliens, et les autres pendant des affrontements avec les troupes, selon l’armée israélienne.

Dov Lieber et l’AFP ont contribué à cet article.