L’Espagne a annoncé vendredi l’ouverture d’une enquête commune avec Israël sur la mort d’un Casque bleu espagnol, tué mercredi dans un échange de tirs entre l’armée israélienne et le groupe terroriste du Hezbollah.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a téléphoné à son homologue espagnol Mariano Rajoy pour lui faire part de ses condoléances après la mort d’un caporal de 36 ans dans le sud du Liban, selon un communiqué du gouvernement espagnol.

L’ambassadeur d’Espagne auprès de l’ONU, Roman Oyarzun, a affirmé mercredi que le militaire espagnol, qui servait dans la Force intérimaire des Nations unies au Liban, avait été victime d’un tir israélien en réplique à une attaque du Hezbollah.

« C’est clair que c’est à cause de l’escalade des violences et c’est venu du côté israélien », a déclaré à des journalistes l’ambassadeur d’Espagne à l’ONU, Roman Oyarzun.

« Les deux dirigeants ont convenus d’ouvrir une enquête commune israélo-espagnole pour éclaircir ce qui s’est passé, et de collaborer avec l’enquête menée par les Nations unies », indique le communiqué.