Jérusalem : Pour Franz-Olivier Giesbert, Trump a rappelé « une vérité indicible »
Rechercher

Jérusalem : Pour Franz-Olivier Giesbert, Trump a rappelé « une vérité indicible »

Dans un éditorial paru dans Le Point, le journaliste-écrivain clame à son tour que "Jérusalem est la capitale d'Israël"

Franz-Olivier Giesbert de passage  dans l'émission de Laurent Ruquier pour son roman Belle d'amour , en mars 2017. (Crédit: capture d'écran Youtube)
Franz-Olivier Giesbert de passage dans l'émission de Laurent Ruquier pour son roman Belle d'amour , en mars 2017. (Crédit: capture d'écran Youtube)

Donald Trump « ne savait pas » qu’il ne fallait pas le dire, affirme Franz-Olivier Giesbert dans un éditorial paru dans le magazine Le Point. Quoi donc ? Que Jérusalem est, et a toujours été « la capitale d’Israël ».

L »édito de l’ex-directeur du Point, qui dirige aujourd’hui La Provence vient à rebours de la vague de contestations officielles et populaires qui a suivi la déclaration de Donald Trump mercredi 6 décembre, reconnaissant Jérusalem comme capitale d’Israël.

« Tout le monde savait qu’il ne fallait pas le dire, écrit-il. Est venu un barjot qui ne le savait pas et qui l’a dit, » explique-t-il paraphrasant Winston Churchill et Mark Twain.

« Bien avant l’apparition sur Terre de Jésus, puis de Mahomet, les Juifs se gouvernaient eux-mêmes et dans les cités alentour, » affirme l’auteur de Belle d’amour (Gallimard, 2016), un roman où il est beaucoup question de Jérusalem. Il y affirmait déjà que « la Palestine est une terre juive ».

« Même pendant les pires périodes de désolations, ils assurèrent toujours une présence, le plus souvent majoritaire, qu’accompagnèrent bientôt les chrétiens ».

Bien que Trump, soit un « personnage loufoque » qui n’a « pas grandi la fonction présidentielle », « pour une fois, il a dit vrai ».

Il cite pour finir Shimon Peres qui « disait volontiers » que les Arabes « étaient les descendants des envahisseurs arabes ou bien des juifs convertis de force (ou pas) à l’islam ».

Franz-Olivier Giesbert est, depuis quelques mois, à l’origine de plusieurs prises de positions médiatiques fortes pour Israël et les chrétiens d’Orient.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...