D’après le Nouveau Testament, Jésus est né à Bethléem, en Judée. Mais selon les dires d’un archéologue israélien téméraire, il serait beaucoup plus probable que le sauveur chrétien soit né dans la Ville de Bethléem de Galilée, à près de 100 km de Jérusalem.

Aviram Oshri a effectué près de onze années d’excavation d’artefacts dans la Bethléem de Galilée – un ancien village biblique près de Nazareth, gouverné ensuite par des Templiers allemands. Il en a conclu que le narratif traditionnel de la ville natale de Jésus peut être erroné.

Mais quand il a fait part de ses découvertes à son employeur, l’Autorité des Antiquités d’Israël, sa proposition a été rejetée et traitée de « pire qu’une plaisanterie ».

Oshri désapprouve.

La ville de Bethléem en Judée, à environ 9 km au sud de Jérusalem, a toujours été considérée comme le lieu de naissance de Jésus. Selon le Nouveau Testament, Joseph et Marie vivaient à Bethléem, en Judée, au moment de la naissance de Jésus et ont par la suite déménagé à Nazareth, au nord. Dans un autre récit, Joseph et Marie, qui était alors enceinte de neuf mois, ont parcouru plus de 175 km, de Nazareth vers la Bethléem de Judée, la ville natale de Joseph, pour être recensés par les Romains.

Aviram Oshri (Courtesy Aviram Oshri)

Aviram Oshri (Courtesy Aviram Oshri)

Cela n’a jamais été logique pour Oshri.

« Comment une femme enceinte de neuf mois parcoure-t-elle 175 km sur un âne sur toute la route vers Bethléem de Judée ? », demande-t-il. « Il est beaucoup plus logique qu’elle ait parcouru sept kilomètres », la distance de Nazareth à Bethléem de Galilée.

Situer Jésus dans la Bethléem de Judée est une partie importante de l’histoire du sauveur chrétien. Pour ceux ceux qui croient que Jésus était un descendant de la Maison de David, il est forcément né à Bethléem de Judée, où le roi David était né mille ans plus tôt.

Oshri énumère une foule de détails et faits historiques qui jettent un doute sur la version officielle de la naissance et de l’enfance de Jésus.
Pour commencer, il évoque le manque de découvertes d’antiquités de l’époque d’Hérode – période de la naissance de Jésus – dans la Bethléem de Judée, un fait corroboré par l’Autorité des Antiquités.
Mais Oshri va beaucoup plus loin, en particulier après ses excavations en Galilée.

D’abord, des locaux lui ont dit que Jésus est né dans la ville du nord, et non dans le sud. Un commerçant d’arbres de Noël, Yossi Jaeger, qui adhère à cette idée, l’appelle en plaisantant « la théorie du complot » d’Oshri.

Ancienne lampe à huile trouvée à Bethléem de Galilee du temps de Jésus (Courtesy Aviram Oshri)

Ancienne lampe à huile trouvée à Bethléem de Galilee du temps de Jésus (Courtesy Aviram Oshri)

Pendant onze ans de fouilles, Oshri a trouvé une église massive de l’ère byzantine, avec une grotte cachée sous l’abside, ainsi que des parties d’un mur qui pourrait avoir encerclé le village et un autre bâtiment de deux étages qui aurait pu être un ancien khan ou une maison d’hôtes. Tout cela daterait de la période de la vie de Jésus.
L’archéologue original affirme détenir une autre preuve.

« Comment Marie et Joseph se sont-ils rencontrés ?, demande-t-il. Elle est de Tzippori et il est de Bethléem de Judée, et quelles sont les chances qu’ils se rencontrent alors qu’ils vivaient si éloignés l’un de l’autre dans le monde ancien ? Les chances sont nulles. Alors que la Bethléem de la Galilée, Nazareth et Tzippori sont très proches les unes des autres. »

Oshri a publié ses conclusions dans la revue Archeology en 2005, deux ans après avoir terminé les fouilles. Il a affirmé que si les protestants étaient favorables à sa théorie, les plus orthodoxes dans leurs croyances, comme les catholiques et les orthodoxes grecs et russes, s’y opposaient.

L’Autorité des Antiquités également.

Oshri a fini par entamer des fouilles ailleurs parce qu’il n’avait pas le choix, même s’il affirme qu’il aimerait beaucoup travailler dans l’église et dans la grotte en dessous.

Uzi Dahari, directeur adjoint de l’Autorité des Antiquités, déclare que c’est inutile, parce que l’ancienne église est simplement l’une des église byzantines construites quand Hélène, la mère de Constantin, est venue en Israël et a bâti des églises à travers d’Israël.

« Il n’y a aucun lien, il n’y a rien qui suggère que la Bethléem de Galilée puisse être liée », observe Dahari, qualifiant la thèse d’Oshri d’impossible. « Aucune donnée scientifique ne le prouve. Toute personne qui fait des recherches et traite le sujet affirme que Jésus, le personnage, est né à Nazareth, et que sa famille était de Nazareth. Toute l’histoire de la Bethléem de Judée servait seulement à établir un lien avec la maison du roi David. C’est simplement une excuse religieuse. »

Partie du mur trouvée pendant les fouilles d'Aviram Oshri’s à Bethléem de Galilée (Courtesy Aviram Oshri)

Partie du mur trouvée pendant les fouilles d’Aviram Oshri’s à Bethléem de Galilée (Courtesy Aviram Oshri)

Oshri, cependant, garde d’espoir. Il affirme que l’Autorité lui permettrait de creuser davantage si elle avait des fonds. Il a donc entrepris d’en trouver. Il a même demandé un financement à Nir Barkat, le maire de Jérusalem.

« Il a répondu que si la Bethléem de Galilée était à Jérusalem, il m’aurait aidé », confie Oshri.