Un haut responsable du Jihad islamique a appelé vendredi les Palestiniens à kidnapper des citoyens israéliens, affirmant qu’Israël avait prouvé dans le passé qu’il était prêt à négocier la libération des prisonniers de sécurité palestiniens en échange de la vie de ses citoyens.

S’exprimant lors d’une manifestation dans la bande de Gaza, Khaled Albatsh, a exhorté les dirigeants palestiniens à venir avec un plan détaillé qui permettrait d’assurer une libération massive de prisonniers détenus dans des installations sécuritaires israéliennes.

« Notre guerre contre l’ennemi fait rage », a déclaré Albatsh, selon Maariv. « Nous devons trouver les voies et les moyens pour libérer nos prisonniers, nous devons élaborer un plan clair pour les libérer. »

Albatsh a en outre appelé les membres de son organisation à prendre pour cible les habitants juifs des implantations situées en Cisjordanie.

« Il ne peut pas y avoir qu’un seul côté qui souffre de l’occupation », a-t-il affirmé.

Sans se référer à cette affaire, la branche armée du mouvement terroriste du Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, a affirmé sur son site que « tant qu’il y aura une résistance palestinienne en Cisjordanie, l’occupant (israélien) ne se sentira jamais en sécurité ».

« Les sionistes seront brûlés par le feu de leurs crimes contre les prisonniers », a souligné Abou Obeida, le porte-parole des Brigades Ezzedine al-Qassam, faisant allusion à la longue grève de la faim des prisonniers palestiniens en détention préventive en Israël.