Jihad islamique : les deux Palestiniens sont morts au cours d’un « accident de travail »
Rechercher

Jihad islamique : les deux Palestiniens sont morts au cours d’un « accident de travail »

Un communiqué publié sur le site du groupe terroriste indique qu’ils ont été tués alors qu’ils étaient "en mission djihadiste"

Dov Lieber est le correspondant aux Affaires arabes du Times of Israël

Les Palestiniens inspectent les restes endommagés d'une motocyclette qui a explosé en tuant deux membres du Jihad islamique à Beit Lahia, dans le nord de la bande de Gaza, le 12 décembre 2017. (Crédit : AFP / MAHMUD HAMS)
Les Palestiniens inspectent les restes endommagés d'une motocyclette qui a explosé en tuant deux membres du Jihad islamique à Beit Lahia, dans le nord de la bande de Gaza, le 12 décembre 2017. (Crédit : AFP / MAHMUD HAMS)

Le groupe terroriste Jihad islamique a déclaré que les deux Palestiniens tués mardi après-midi au nord de la bande de Gaza ont été victimes d’un accident de travail.

Un communiqué publié sur le site du groupe terroriste indique qu’ils ont été tués alors qu’ils étaient « en mission djihadiste ».

Le communiqué ne tient pas Israël pour responsable des décès, tandis que d’autres médias palestiniens avaient affirmé plus tôt dans la journée qu’ils avaient été tués par une frappe de drone israélien.

L’armée avait immédiatement nié son implication dans l’incident.

Les deux morts ont été identifiés, il s’agit de Hussein Nasrallah, 25 ans, et Mustafa a-Sultan, 29 ans.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...