Le vétéran de CNN Jim Clancy a démissionné vendredi, une semaine après une série de messages Twitter dans lesquels il se moquait de posts pro-israéliens suite au massacre à Charlie Hebdo.

Ni CNN ni Jim Clancy, n’ont donné la raison de son départ, rapporté par AdWeek. Clancy travaillait à CNN depuis 34 ans.

Si le compte Twitter de Clancy n’existe plus depuis jeudi, les tweets ont été conservés sur un certain nombre de sites, y compris Twitchy et Mediaite, et par le journaliste de Tablet, Yair Rosenberg.

Le 7 janvier, Clancy a publié un tweet affirmant que les caricatures publiées par le journal satirique français Charlie Hebdo, attaqué la semaine dernière par des islamistes armés, tuant 12 personnes, ne se moquait pas du prophète Mahomet.
« Les caricatures ne se sont JAMAIS moquées du Prophète, » écrit-il. « Elles se sont moquaient de la façon dont des LACHES essayaient de déformer sa parole. Prenez garde. »

Contestant la déclaration faite par Oren Kessler, directeur adjoint de la recherche à la Fondation pour la Défense des Démocraties, Clancy a tweeté, « hasbara ? », terme hébreu utilisé pour décrire les efforts de relations publiques du gouvernement israélien.

Dans le débat qui a suivi, Clancy a souligné que « les voix pro-Israël [sic] essayent de nous convaincre que les dessinateurs étaient vraiment antimusulmans ».

Il a accusé deux comptes Twitter de faire partie d’une campagne de relations publiques en faveur d’Israël. Un de ces comptes, appelé Jews Making News, est un compte antisémite « dédié à accuser les principaux acteurs #juifs et leurs sbires dans les reportages ».

Clancy a affirmé plus tard au compte Twitter pour Human Rights News : « Vous et l’équipe de Hasbara devez choisir certains infirmes de fin de troupeau. »

Jay Ruderman, président de la Ruderman Family Foundation, consacré à la sensibilisation et l’intégration des personnes handicapées, a exigé des excuses de Clancy et de CNN. Ruderman défend que l’utilisation du terme « infirme » était insensible.