Le télévangéliste Joel Osteen a ouvert son église de Houston à une congrégation juive qui avait besoin d’un endroit pour organiser les services des fêtes de Tichri.

La congrégation Beth Yeshurun a été totalement inondée par l’ouragan Harvey, et la synagogue n’est pas en état d’accueillir ces services, selon les médias.

Osteen et son épouse Victoria ont été vivement critiqués pendant Harvey car ils avaient refusé d’ouvrir leur immense église Lakewood pour abriter ceux qui avaient été déplacés par l’ouragan et ses inondations. Il avait ensuite ouvert ses portes.

Un post publié sur le site Internet de l’église avant Rosh HaShana indiquait que, « pendant l’ouragan Harvey, la plus grande synagogue de Houston, la congrégation Beth Yeshurun, a connu une inondation dévastatrice. Ceci a eu lieu à un moment particulièrement mauvais pour Beth Yeshurun puisque les Grandes fêtes juives, Rosh HaShana et Yom Kippour, ont lieu cette semaine. Les dirigeants de Beth Yeshurun nous ont contactés et les pasteurs Joel et Victoria ont proposé de l’aide. Nous sommes honorés d’annoncer que nous ouvrirons nos portes à la congrégation Beth Yeshurun pour qu’ils puissent célébrer leurs fêtes dans notre église. »

Beth Yeshurun est une synagogue conservatrice du quartier Meyerland de Houston. La congrégation compte 2 000 familles membres. L’église dispose de 16 800 places assises.

Dans un message adressé aux fidèles et publié sur la page Facebook de la synagogue, le rabbin David Rosen a encouragé tout le monde à venir aux offices des fêtes.

IL a écrit que « certaines personnes m’ont dit qu’elles ne viendraient pas aux fêtes cette année. Elles ne sont pas d’humeur. Elles sont fatiguées, elles sont épuisées. D’autres sont inquiètes que cela soit trop difficile d’aller à l’église Lakewood. »

« A tous ceux-là, je dis : venez. Non, ce ne sera pas la même chose. Mais venez. Venez et soyez avec votre peuple. Venez et soyez avec vos rabbins et votre chantre. Nous attendons de vous accueillir et de vous faire ressentir que vous appartenez à ce merveilleux rassemblement, comme nous l’avons fait depuis des années. Nous aurons toujours tous nos services communautaires […]. Cela pourra nécessiter un peu plus d’efforts que dans le passé, mais ça en vaut la peine. Vous en avez besoin. Et nous avons besoin de vous. Venez. »