Le secrétaire d’Etat américain John Kerry a condamné mercredi l’attentat « terroriste » à la voiture bélier commis par un Palestinien qui a fait un mort à Jérusalem, affirmant que ce genre d’action attisait les tensions.

« Nous appelons tout le monde à la retenue (…) et je condamne l’action terroriste menée aujourd’hui », a-t-il déclaré avant un entretien à Paris avec son homologue jordanien, Nasser Joudeh.

« Il ne s’agit pas seulement d’un acte terroriste, il envenime la situation et attise les tensions », a-t-il ajouté.

Jérusalem a connu mercredi l’une de ses pires flambées de violence récentes avec une attentat à la voiture bélier qui a fait un mort et des heurts sur l’esplanade ultra-sensible des Mosquées.

Un policier israélien a été tué et une dizaine de personnes blessées quand un Palestinien a percuté avec son van des piétons, avant d’être abattu par les policiers.

La Jordanie, liée à Israël par un traité de paix, a rappelé son ambassadeur à Tel Aviv et annoncé son intention de porter plainte à l’ONU contre les « violations israéliennes répétées » sur l’esplanade des Mosquées à Jérusalem.

Interrogé par les journalistes, le ministre jordanien a précisé que l’ambassadeur avait été rappelé « pour consultations », sans préciser quand il regagnerait son poste.

Le secrétaire d’Etat a également eu mercredi un déjeuner avec son homologue français Laurent Fabius. Il fait une courte halte à Paris avant de se rendre à Pékin, afin de préparer la visite en début de semaine prochaine du président Barack Obama.