L’acteur Jonah Hill, actuellement sous les feux de la rampe pour la prochaine diffusion de 22 Jump Street, a présenté des excuses publiques pour avoir laissé échapper une insulte homophobe ce week-end. Il exhorte les jeunes à en tirer une leçon de ce qu’il ne faut faire sous le coup de la colère.

Dans des échanges avec Jimmy Fallon et Howard Stern, Hill a exprimé des remords pour avoir lancé, « Suce ma bite, pédé » à un des paparazzis qui le suivait et le narguait. L’échange a été capturé sur vidéo par TMZ.

Ardent défenseur des droits des LGBTQ (il a participé à la campagne condamnant les lois anti-gays russes à l’approche des Jeux olympiques d’hiver de Sotchi), Hill a affirmé être furieux contre lui-même et ne pas mériter de pardon pour ces insultes.

« Mes propos n’avaient aucune intention homophobe. Je pense que… ça ne compte pas, vous savez ? Votre intention n’a pas d’importance. Le sens des mots a un poids. Le terme que j’ai choisi est grotesque. Personne ne mérite de dire ou d’entendre ce genre de paroles », a déclaré Hill, assailli par l’émotion, au « Tonight Show ».

Sincèrement contrit, il appelle chacun à ne pas l’imiter. « Si quelqu’un dit quelque chose qui vous fait mal ou vous irrite, prenez-moi comme exemple de ce qu’il ne faut pas faire. Et ne répondez pas par la haine ou la colère, parce que vous ne faites qu’ajouter encore plus de laideur au monde », a-t-il averti.