Le chef du Parlement jordanien a affirmé lundi que les « agressions » d’Israël contre les Palestiniens « ne sont pas moins terroristes » que les actes du groupe Etat islamique (EI).

« Les atteintes répétées d’Israël contre les Palestiniens, leur terre et leurs lieux saints, provoquent notre colère car ces agressions ne sont pas moins terroristes que les actes de Daesh (acronyme du groupe EI) », a déclaré Atef Tarawneh lors d’un entretien à Amman avec le chef de la diplomatie maltaise George Vella.

Le parlementaire jordanien, cité par l’agence officielle Petra, a appelé la communauté internationale à faire pression sur l’Etat hébreu pour qu’il « mette fin à ses agressions contre les lieux saints musulmans de Jérusalem, pour qu’il arrête la colonisation et reprenne les négociations avec le Palestiniens ».

La Jordanie est le seul pays arabe, avec l’Égypte, a être lié à Israël par un traité de paix, conclu il y a juste 20 ans.

La semaine dernière, le roi Abdallah II de Jordanie avait stigmatisé « l’extrémisme sioniste » au cours d’une rencontre avec des parlementaires jordaniens.

Estimant que l’islam est actuellement en proie à « une guerre civile » entre « extrémistes et modérés », le souverain avait indiqué : « si les pays de la région et du monde cherchent à combattre ce phénomène (…), il faut reconnaître l’existence de l’extrémisme partout ». « Il y a de l’extrémisme musulman, mais en face il y a l’extrémisme sioniste », avait-il déclaré.