Le Premier ministre jordanien Hani Mulqi a procédé dimanche à un remaniement ministériel affectant six portefeuilles dont ceux de l’Intérieur et des Affaires étrangères, selon un communiqué du Palais royal.

Le ministre des Affaires étrangères, Nasser Judeh, qui occupait ce poste depuis 2009, a été remplacé par Aymane Safadi et celui de l’Intérieur, Salama Hammad, par Ghaleb Zohbi, précise le texte.

Le changement à la tête du ministère de l’Intérieur survient alors qu’une cinquantaine de députés ont appelé à une motion de censure contre le ministre Salama Hammad, après l’attaque jihadiste meurtrière de Karak (sud) en décembre.

M. Safadi, un chroniqueur politique né en 1962, avait été conseiller du roi, vice-Premier ministre (2010) et ministre d’Etat.

M. Zohbi, avocat et homme politique né en 1943, a lui occupé plusieurs postes ministériels dont celui de l’Intérieur (2012) et de la Justice (2013). Il a été élu à deux reprises député au Parlement et a été directeur-adjoint de la Sûreté nationale.

De nouveaux ministres ont également été nommés aux ministères de l’Education et de la Jeunesse notamment.

Le 18 décembre, dix personnes dont sept policiers avaient été tuées dans l’attaque de Karak revendiquée par le groupe Etat islamique. Quatre membres des services de sécurité ont été tués deux jours plus tard lors d’une opération dans la région.

Il s’agit du deuxième remaniement depuis le 28 septembre du gouvernement de Hani Mulqi, composé de 29 ministres dont deux femmes.