The Times of Israël vous faire vivre en direct les événements du vendredi 21 août, le 46ème jour de l’opération Bordure protectrice. Alors que le destin de chef militaire du Hamas Mohammed Deif reste inconnu, Israël a confirmé jeudi avoir tué trois hauts commandants du Hamas. Les terroristes de Gaza ont continué à tirer de nombreuses roquettes sur Israël, pour un total de plus de 300 roquettes depuis la rupture de la trêve de jeudi. Le cabinet a donné son accord pour le rappel de 10 000 réservistes, même si les Américains et d’autres essaient de remettre les efforts de cessez-le-feu sur la table.

Fin du direct

Un responsable israélien affirme que Deif est probablement mort

Le ministre adjoint des Affaires étrangères Tzahi Hanegbi estime que le chef militaire du Hamas Mohammad Deif est mort, bien qu’il concède qu’à ce stade, il faut encore « pouvoir le deviner. »

« Mon évaluation est qu’il n’est pas vivant, parce que je ne vois aucune indication qu’il ait émergé des débris [de sa maison bombardée] » a-t-il confié à la radio israélienne.

Pourtant, Hanegbi concède, l’expérience passée montre que Deif, qui a survécu à plusieurs tentatives d’assassinat par Israël en dépit d’être grièvement blessé possède « plusieurs vies. »

La frappe aérienne sur la maison de Deif dans la nuit de mercredi a tué la femme de Deif avec son fils et sa fille.

L’armée consciente de possibilités d’attaques de vengeance à la frontière

La Dixième chaîne rapporte que les troupes de Tsahal opérant le long de la frontière avec la bande de Gaza se préparent à la possibilité que le Hamas essaye de venger trois de ses commandants militaires, qui ont été tués dans une frappe israélienne dans la nuit de mercredi.

Israël évalue que le Hamas peut tenter d’exploiter les tunnels qui n’ont pas été découverts par l’armée israélienne dans le but de lancer une attaque contre ses soldats.

Une autre menace qui est prise en considération est celle d’un bombardement le long de la frontière.

Abbas réprimande Meshaal à Doha

Le leader du Hamas Khaled Meshaal a été pris à partie par le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas lors d’une réunion à Doha hier.

Une source palestinienne a confié au Times of Israel que les deux hommes ont eu une conversation « difficile ».

La source dit qu’Abbas a fustigé le Hamas et les a traité de «menteurs», après que le Shin Bet ait déclaré que les agents du Hamas capturés avaient avoué un complot visant à attaquer les forces de l’Autorité palestinienne en Cisjordanie et même à organiser un « coup d’Etat » là-bas.

M. Abbas a également informé Meshaal que le Hamas devait choisir entre l’unité avec le Fatah de Mahmoud Abbas et un « divorce » permanent a fait savoir la source.

Celle-ci a ajouté que l’information révélée par le Shin Bet dans un communiqué de presse cette semaine était déjà connue des forces de sécurité d’Abbas.

Abbas doit se rendre au Caire aujourd’hui.

Avi Issacharoff

Le Hamas a exécuté 11 « collaborateurs »

Un homme de Beer Sheva blessé par les éclats d’une roquette

Un Israélien est légèrement blessé par des éclats d’obus fusée à Beer Sheva après le tir d’un grand barrage de roquettes sur le sud d’Israël.

Deux roquettes sont tombées à Eshkol

Deux roquettes tirées de Gaza sont tombées dans la région d’Eshkol.

Une des roquettes est tombée à l’intérieur d’une communauté et a causé des dommages aux maisons.

Al-Aqsa TV : 18 hommes exécutés pour « collaboration » avec Israël

Dix-huit hommes accusés d’avoir « collaboré » avec Israël ont été exécutés vendredi dans la bande de Gaza, a annoncé la télévision du mouvement terroriste du Hamas, qui contrôle le territoire palestinien.

Parmi eux, six ont été exécutés en place publique par des hommes portant l’uniforme des Brigades Ezzedine al-Qassam, la branche armée du Hamas, ont affirmé des témoins à l’AFP.

Ces exécutions ont eu lieu devant des centaines de fidèles qui sortaient de la prière hebdomadaire du vendredi.

– AFP

Nouvelle réunion tripartite Abbas-Meshaal-émir du Qatar

L’émir du Qatar a réuni vendredi, pour la seconde fois en moins de 24 heures, le président palestinien Mahmoud Abbas et le chef du Hamas Khaled Mechaal, alors que des frappes israéliennes se poursuivent à Gaza, a indiqué une source palestinienne à l’AFP.

Il s’agit d’un « suivi » de la réunion de jeudi qui avait duré près de trois heures au palais du souverain qatari cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani, a ajouté cette source.

Le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas doit quitter Doha après la réunion de vendredi, selon la même source.

Chaque délégation a procédé à des consultations avant la réunion de vendredi, mais la teneur exacte des échanges n’a pas été précisée.

Une photo publiée par le bureau du président palestinien (PPO) montrant Mahmoud Abbas (g) à la sortie de la réunion avec l'Emir du Qatar, le Cheikh Tamim Bin Hamad Al-Thani (C) et le chef du Hamas en exil Khaled Mecshaal (d) dans la capitale Doha sur Août 21, 2014 (Crédit : AFP PHOTO / PPO / Thaer GHANEM)

Une photo publiée par le bureau du président palestinien (PPO) montrant Mahmoud Abbas (g) à la sortie de la réunion avec l’Emir du Qatar, le Cheikh Tamim Bin Hamad Al-Thani (C) et le chef du Hamas en exil Khaled Mecshaal (d) dans la capitale Doha sur Août 21, 2014 (Crédit : AFP PHOTO / PPO / Thaer GHANEM)

Roquette tirée sur la zone de Tel Aviv

Une roquette à longue portée tirée depuis Gaza sur la région de Tel Aviv, est tombée dans un espace ouvert et n’a pas causé de victimes ni de dégâts.

L’armée israélienne a dit que les sirènes n’ont pas été activées car elle a déterminé que la roquette n’allait pas tomber dans une zone peuplée.

Le Hamas dit qu’il s’agissait d’un modèle J-80, fabriqué à Gaza.

Une roquette touche une synagogue à Ashdod

Une roquette tirée depuis Gaza il y a peu de temps a frappé directement sur ​​une synagogue à Ashdod, causant des dommages à la strucrure.

Plusieurs personnes sont traitées pour choc, mais il n’y avait aucun rapport immédiat concernant des blessés physiques graves – 2 légers blessés.

Une école juive vandalisée à Copenhague

Les fenêtres d’une école juive de Copenhague, la capitale danoise, ont été brisées et les murs de l’établissement ont été retrouvés vendredi couverts de graffitis antisémites faisant allusion au conflit de Gaza.

« Nous savons qu’un message politique a été écrit sur les murs mais nous ne savons pas qui en est responsable », a déclaré à l’AFP le directeur de la Carolineskolen, Jan Hansen.

Des messages comme « Pas de paix à Gaza » et « Pas de paix pour vous bande de porcs sionistes » ont été tagués.

« Certains parents n’ont pas souhaité envoyer leurs enfants à l’école aujourd’hui, et il y a des enfants qui étaient tristes et un peu effrayés, que nous avons dû renvoyer chez eux », a confié le directeur.

Fondée en 1805, l’école, qui comprend une crèche, se décrit comme la deuxième école juive la plus vieille au monde toujours en activité.

Une augmentation du nombre de crimes antisémites rapportés au Danemark a poussé les autorités locales à organiser la semaine dernière une « marche de la kippah » dans le centre-ville de Copenhague en soutien au droit des Juifs à afficher publiquement leur religion.

– AFP

Les alertes ont retenti à Sh’ar Hanegev, Sdot Negev, Nahal Oz, Alumim

Des Palestiniens jettent une bombe incendiaire contre des soldats près d’Hébron ; aucun blessé

Des Palestiniens ont jeté une bombe incendiaire sur les troupes qui se tenaient un poste de contrôle de Tsahal près de la ville d’Hébron en Cisjordanie, rapporte Radio Israël.

Personne n’a été blessé, mais la structure de point de contrôle a subi des dégâts.

Plus de 70 roquettes tirées sur Israël depuis l’aube

Plus de 70 roquettes ont été tirées sur Israël depuis 6h00 du matin par des groupes basés à Gaza, dit l’armée israélienne.

Huit d’entre elles ont été interceptées par le système Dôme de fer.

Pendant ce temps, l’armée israélienne affirme avoir frappé plus de 30 cibles terroristes dans la bande de Gaza.

Les sirènes retentissent dans la région d’Eshkol

Une roquette s’abbat sur une maison à Sderot

Une roquette tirée depuis la bande de Gaza, il y a peu de temps, a touché une maison à Sderot.

La police et les services d’urgence se sont rendus sur ​​les lieux. Aucun blessé n’a été signalé.

La maison de Sdérot touchée par la roquette était vide

La maison de Sdérot touchée par une roquette tirée depuis la bande de Gaza était vide, selon les rapports initiaux.

La police et les services d’urgence sont sur les lieux. Trois personnes en état de choc ont été pris en charge.

Les forces de l’AP en conflit avec les partisans du Hamas en Cisjordanie

Les forces de sécurité de l’Autorité palestiniennes se heurtent à des centaines de partisans du Hamas dans la ville d’Hébron en Cisjordanie.

Selon les médias palestiniens, du gaz lacrymogène a été utilisé par les forces armées pour disperser la foule, qui avançait vers ​​un poste de contrôle de l’armée israélienne près de la ville.

Les partisans du Hamas ont organisé plusieurs manifestations en Cisjordanie pour montrer leur solidarité au groupe terroriste et aux personnes vivant à Gaza.

Alerte à Tel Aviv il y a peu ; 3 explosions

Le Hamas affirme qu’il a tiré des roquettes visant l’aéroport Ben Gurion

Le Hamas affirme qu’il a tiré plusieurs roquettes M-75, avec une gamme de 75 kilomètres, visant l’aéroport Ben Gurion.

Il y a quelques instants, des sirènes ont retenti dans le centre d’Israël et plusieurs explosions ont été entendues, indiquant peut-être des interceptions du Dôme de fer.

Un garçon de 4 ans tué dans une attaque de mortier à Shaar Hanegev

Un garçon a été tué, lors d’une attaque au mortier, il y a peu de temps à Shaar Hanegev, près de la bande de Gaza.

Selon les premiers rapports, le mortier a directement touché la voiture dans laquelle il se trouvait, blessant grièvement le garçon, qui est décédé plus tard de ses blessures

Des alertes retentissent depuis dix minutes dans le sud d’Israël

L’ambassadeur américain en Israël condamne les tirs de mortier qui ont tué un enfant de 4 ans

L’ambassadeur américain en Israël Dan Shapiro, condamne l’attaque au mortier sur le sud d’Israël qui a tué un garçon de quatre ans.

« Je condamne dans les termes les plus forts cette attaque terroriste scandaleuse et présente mes condoléances à la famille du garçon. Israël a le droit et l’obligation de se défendre, les États-Unis les soutient », écrit-il sur sa page Facebook.

Netanyahu promet que le Hamas va payer le prix fort pour avoir tué un enfant de 4 ans

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu dit que le Hamas paiera un « lourd tribut » pour le meurtre du garçon âgé de 4 ans dans une attaque au mortier sur le sud d’Israël.

Dans un appel téléphonique au chef du conseil local de Shaar Hanegev, Alon Shuster, Netanyahu a déclaré que le Shin Bet et Tsahal allaient intensifier leurs opérations contre le Hamas et les autres groupes terroristes de Gaza jusqu’à la garantie du retour au calme pour Israël.

Une roquette interceptée au-dessus de Netivot

L’Iran va livrer de l’aide humanitaire à Gaza

L’Iran va livrer de l’aide humanitaire à Gaza après que l’Egypte a accepté de laisser passer le convoi dans le territoire palestinien, a annoncé vendredi une source diplomatique iranienne.

Le gouvernement égyptien a accepté de transférer l’aide humanitaire à destination de Gaza, a indiqué l’agence officielle Irna, citant une source au sein du ministère iranien des Affaires étrangères.

Un premier chargement du Croissant rouge iranien, contenant 100 tonnes de médicaments et de nourriture va s’envoler « bientôt » pour Le Caire, a précisé cette source.

Téhéran avait affirmé fin juillet avoir envoyé un premier convoi d’aide au Caire en attendant l’autorisation d’acheminer ce chargement par le passage de Rafah.

L’enclave palestinienne surpeuplée a été dévastée par l’opération militaire israélienne lancée le 8 juillet pour faire cesser les tirs de roquettes sur son territoire.

La patronne des opérations humanitaires des Nations unies, Valerie Amos, a estimé la semaine dernière qu’il faudrait « des mois » pour reconstruire les infrastructures du territoire dévastées par l’opération israélienne.

Les hostilités ont repris mardi soir après un cessez-le-feu de neuf jours.

L’Iran, qui ne reconnaît pas l’existence d’Israël, défend les groupes islamistes palestiniens en leur apportant une aide financière et militaire.

Plusieurs responsables iraniens ont affirmé récemment que l’Iran avait fourni la technologie nécessaire à la fabrication de missiles aux combattants palestiniens du Hamas, au pouvoir à Gaza, et du Jihad islamique.

L’Iran a dénoncé l’inaction de l’ONU face à « l’agression sauvage de l’armée » israélienne. En soutien aux Gazaouis, la municipalité de Téhéran a également renommé « boulevard de Gaza » une rue longeant le bâtiment abritant des agences des Nations unies.

– AFP

Le Hamas, opposé à une démilitarisation de Gaza

Un responsable du Hamas, Mahmoud Al-Zahar dit que son organisation est opposée à la démilitarisation de la bande de Gaza et « n’acceptera pas les résolutions internationales qui ne feront que nuire aux armes de la résistance et n’aideront pas à éliminer complètement le blocus imposé à la bande de Gaza », rapporte Ynet.

Les alertes ont retenti à Beer Sheva et à Eshkol

Abbas et Meshaal demandent à l’ONU « un calendrier pour la fin de l’occupation »

Mahmoud Abbas et le chef du Hamas Khaled Meshaal ont appelé vendredi l’ONU, où un projet de résolution sur la bande de Gaza est en préparation, à établir « un calendrier pour la fin de l’occupation » israélienne dans les Territoires, a rapporté l’agence officielle du Qatar (Qna).

Cet appel a été formulé lors d’une rencontre qui a réuni à Doha les deux rivaux palestiniens, la deuxième en deux jours dans la capitale du Qatar, l’un des principaux parrains du groupe terroriste du Hamas.

Les participants ont évoqué « l’agression » israélienne dans la bande de Gaza, et souligné « l’importance d’agir à tous les niveaux pour mettre fin à l’agression, obtenir la levée du blocus de Gaza et réaliser toutes les revendications du peuple palestinien ».

La rencontre a débouché sur « une entente pour entreprendre une action afin d’obtenir de l’ONU une résolution qui définisse un calendrier pour la fin de l’occupation et l’établissement d’un Etat palestinien indépendant aux frontières de 1967 et avec Jérusalem-Est comme capitale », a indiqué l’agence qatarie.

Cette démarche diplomatique a été dévolue à l’Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas, qui chapeaute le gouvernement d’union formé récemment après la réconciliation entre l’AP et le Hamas.

« Les deux parties ont souligné que le gouvernement d’union nationale représente l’ensemble du peuple palestinien et veille sur ses intérêts », a rapporté l’agence qatarie dans son compte-rendu de la rencontre.

Cette rencontre était la seconde en moins de 24 heures entre les deux dirigeants.

Selon Qna, l’émir du Qatar a évoqué vendredi avec Ban Ki-moon « les efforts régionaux et internationaux en cours pour un arrêt de l’agression israélienne et la levée le blocus de Gaza », lors d’un entretien téléphonique à l’initiative du secrétaire général de l’ONU.

Alors que les négociations indirectes au Caire sur une trêve sont « mortes et enterrées » selon le Hamas, au Conseil de sécurité de l’ONU, le Royaume-Uni, la France et l’Allemagne préparent une nouvelle résolution appelant à un cessez-le-feu immédiat et durable.

Ce document répond notamment aux inquiétudes des Israéliens en matière de sécurité et accorde aux Palestiniens leurs doléances.

Il demande également au secrétaire général de l’ONU de faire des propositions pour « mettre en oeuvre ces éléments dans une résolution » destinée à relancer les négociations de paix au Caire.

– AFP