Des musulmans d’une mosquée récemment ouverte dans un quartier à forte densité de population juive à Londres ont pris part à une opération de don du sang dans une synagogue, à l’occasion d’une journée de charité organisée par la communauté juive.

Plusieurs membres du nouveau Centre islamique de Golders Green, qui a été ouvert en dépit de l’opposition de certains juifs du quartier, ont donné leur sang le mois dernier, à la United Synagogue de Golders Green, à l’occasion de la Journée de la Mitzvah, une initiative juive qui encourage les bonnes actions, lancée au Royaume-Uni il y a 12 ans.

« Le don du sang à la synagogue est une excellente opportunité pour trouver un dénominateur commun et réaliser à quel point nous partageons des choses quand nous allons au-delà des apparences », a déclaré Ahmed Al-Kazemi au Jewish News, dirigeant du Centre islamique.

Cette année, une pétition s’était opposée à l’ouverture du Centre islamique, et des milliers de signatures avaient étaient récoltées. Elle évoquait des problèmes d’ordre technique, comme le stationnement, mais les détracteurs de cette pétition avaient affirmé qu’il s’agissait d’une façade pour dénoncer une xénophobie anti-musulmans.

Les critiques avaient déclenché un débat chez les Juifs britanniques. Certains soutenaient le fait que craindre l’ouverture d’une moquée en plein quartier juif n’était pas une crainte infondée.

Ephraim Mirvis will serve as the UK's next chief rabbi. (photo credit: YouTube screenshot)

Le grand rabbin du Royaume-Uni, Ephraim Mirvis. (Crédit : capture d’écran YouTube)

Lors d’une autre initiative interconfessionnelle, le grand rabbin britannique Ephraim Mirvis avait trié des vêtements pour le Holy Trinity Shelter avec le cardinal Nichols, plus grande personnalité de l’Église catholique romaine du pays.

Cette année, la Journée de la Mitzvah a atteint son paroxysme. Des bénévoles ont tenté de recréer le succès de cette journée au Royaume-Uni, et d’autres initiatives de cet acabit ont vu le jour dans une trentaine de pays, notamment en Australie, en Allemagne, en France et en Israël, mais aussi en Biélorussie et en Roumanie, selon les organisateurs.

Au total, 40 000 bénévoles ont coordonné 731 Journées de la Mitzvah dans le monde.

L’un des évènements mis en lumières au Royaume-Uni par les organisateurs a été initié dans un petit village qui ne compte qu’une résidente juive, Abigail Mann.

Fille d’un rabbin Massorti, Alan Mann, elle a inspiré les bénévoles de l’église du village de Hawkshead, à 70 kilomètres au nord de Manchester, à prendre par à une variétés d’actions, notamment à servir le thé aux personnes âgées, à tricoter des vêtements pour les sans-abris, et à planter des arbres.