Des émeutes qui se sont déroulés près de la ville arabe de Taibé, dans le Nord, ont provoqué la fermeture de la route 444 dimanche matin, jusqu’à l’arrivée des policiers pour disperser la foule.

Les manifestants ont brûlé des pneus et la police a arrêté un jeune de 18 ans soupçonné d’être impliqué dans les troubles, tandis que les agents de police maîtrisaient l’émeute.

La route a été rouverte un peu plus tard.

Dans un incident séparé, une croix gammée nazie a été peinte à la bombe dimanche matin sur un arrêt de bus à un carrefour de la ville arabe de Fureidis, près de Haïfa.

La violence fait suite à l’indignation après que la police a abattu un Arabe israélien dans la ville de Kafr Kanna, en Galilée, vendredi soir.

Des milliers de manifestants arabes se sont rassemblés samedi après-midi et soir le long de la rue principale de Kafr Kanna, pour protester contre ce qu’ils considèrent être le meurtre injustifié de Kheir Hamdan, un jeune de 22 ans. Le maire de la ville a qualifié l’incident d’ « assassinat de sang-froid ».

Des groupes de coordination arabes israéliens ont appelé à une grève générale dimanche pour protester contre l’incident, et la radio israélienne a rapporté que de nouvelles manifestations étaient attendues dans l’après-midi. Dans le sillage de la grève, de nombreuses écoles et collèges arabes ont fermé leurs portes.

Des entreprises ont fermé en masse à Sakhnin, Shfaram, Majd al-Krum, Tamra et Arabe. Des fermetures partielles ont également été observées dans d’autres villes. Dans la ville mixte arabo-juive d’Akko, la plupart des entreprises arabes étaient ouvertes normalement.