A l’occasion de la Fête Internationale de la Francophonie 2016, les ambassades de Belgique, Cameroun, Canada, Chypre, Côte d’Ivoire, France, Grèce, République Démocratique du Congo, République du Congo, Roumanie et Suisse organisent les Journées de la Francophonie en Israël.

En mettant à l’honneur la richesse, la diversité et la poésie de la langue française, reflétées dans la devise de la Francophonie « Egalité, complémentarité, solidarité », les onze pays vous invitent cette année à des conférences, forums d’études, à un cycle cinéma, à des concours de dictées et à une soirée festive.

Francophiles, francophones et tous les autres sont chaleureusement invités à découvrir le patrimoine de ces pays participants qui ont soit le français pour langue maternelle ou usuelle, soit une forte population francophone, soit une affiliation notable avec la culture française.

Cette année, les Journées de la Francophonie débuteront le 4 mars par un Forum des études francophones, organisé à l’Institut français de Tel Aviv, en présence des ambassades de Belgique, Canada, France et Suisse. Quels sont les meilleurs cursus ? Comment organiser et préparer un séjour académique dans un pays francophone ? Quelles sont les bourses auxquelles les candidats peuvent prétendre ? Une présentation aura lieu en hébreu et sera suivie d’un temps d’échanges avec les représentants des quatre pays. Cet événement aura lieu le 4 mars prochain de 10h à 13h à l’Institut français de Tel-Aviv.

Quel avenir pour le français au Proche-Orient ? C’est à cette question que le professeur-linguiste Cyril Aslanov tentera de répondre à l’occasion d’une conférence exceptionnelle donnée à l’Institut français de Tel Aviv le 9 mars prochain à 19h30.

A l’heure où la région est en proie à des bouleversements politiques et sociétaux, comment le français peut-il retrouver la place particulière qu’il a longtemps occupée ? Membre de l’Académie de la langue hébraïque, Cyril Aslanov a publié, parmi de nombreux ouvrages, la monographie Le français au Levant, jadis et naguère : à la recherche d’une langue perdue (Éditions Honoré Champion, 2006).

Les Journées de la Francophonie en Israël incluent également les concours de dictées, devenus incontournables. Cette année, ils auront lieu le 11 mars, simultanément dans les trois centres de l’Institut français d’Israël, à Tel Aviv, à Haïfa et à Nazareth. A 10h, le concours sera destiné au public francophile et à 11h, au public francophone natif. Des prix seront offerts par les ambassades participantes.

Par ailleurs, les Journées de la Francophonie sont également l’occasion de mettre en lumière la production cinématographique des pays francophones participants à l’occasion d’un cycle spécial à la Cinémathèque de Holon entre le 13 et le 17 mars.

La Belgique, le Canada, la Côte d’Ivoire, Chypre, la France, la Grèce, la Roumanie, ainsi que la Suisse vous proposeront des longs-métrages de fiction, en version originale sous-titrée en hébreu. Le film qui a été choisi pour représenter la France est « L’homme qu’on aimait trop », d’André Téchiné.

Enfin, les Journées de la Francophonie s’achèveront sur une note joviale le 18 mars, avec une matinée festive au centre Felicja Blumental. Le slammeur suisse Pablo Michellod, la troupe Les Presque, la chanteuse française Orly Solomon et l’orchestre congolais Bilaka sont invités à conclure en musique et en gaîté cette édition.