Le chef des conservateurs au pouvoir en Pologne, Jaroslaw Kaczynski, a violemment dénoncé l’antisémitisme dirigé contre l’Etat d’Israël, « typique de toute la gauche européenne, mais aussi d’autres forces politiques ».

Les relations entre Kaczynski et la petite communauté juive de Pologne se sont tendues ces derniers mois, certains responsables lui ayant demandé de condamner l’antisémitisme, selon eux montant en Pologne, et se plaignant ensuite de n’avoir eu aucune réponse à leur lettre.

« A sa manière, Israël est un grand Etat », a dit Kaczynski, lors d’une cérémonie d’hommage à des Polonais ayant sauvé des Juifs sous l’occupation nazie.

« Nous devons y voir la preuve que, quelque part au-dessus de nous, il y a une force suprême, la force divine, qui décide de tout. Sans elle, Israël ne pourrait pas exister. C’est une sorte de miracle de notre temps », a dit l’homme politique, catholique pratiquant.

Jonny Daniels, le fondateur de l'organisation polonaise pour la commémoration de la Shoah From the Depths, à l'entrée du Septième Fort à Kaunas, en Lituanie, le 12 juillet 2016. (Photo: Cnaan Liphshiz)

Jonny Daniels, le fondateur de l’organisation polonaise pour la commémoration de la Shoah From the Depths, à l’entrée du Septième Fort à Kaunas, en Lituanie, le 12 juillet 2016. (Photo: Cnaan Liphshiz)

Il a remercié la fondation From the Depths et son créateur Jonny Daniels de poursuivre la recherche de nombreuses personnes anonymes ayant sauvé des Juifs et de récompenser ceux qui « n’ont pas été reconnus comme Justes parmi les nations » par l’Institut Yad Vashem de Jérusalem.

Kaczynski a rencontré par la suite quelques autres responsables juifs, dont la représentativité a été ensuite contestée par plusieurs organisations juives.

Des hommes politiques polonais, israéliens, américains et britanniques, ainsi que des rabbins orthodoxes, ont assisté à la cérémonie.

Le député conservateur britannique Daniel Kawczynski a évoqué la mémoire de son grand-oncle Jan, de sa femme et de leur fille, fusillés par les Allemands qui ont découvert des juifs cachés dans leur ferme.

Le parlementaire a invité la Pologne à avoir le « courage » de réclamer à l’Allemagne des réparations de guerre, soutenant une tendance récente apparue au sein du pouvoir polonais.

Il s’est vu remettre le prix Zabinski, créé par la fondation From the Depths et portant le nom du directeur du zoo de Varsovie qui, avec sa femme Antonina, avait caché près de 300 Juifs et résistants sur le terrain du jardin zoologique.

Le même prix a été décerné à l’ordre religieux des Franciscaines de la famille de Marie, pour avoir sauvé quelque 750 Juifs, enfants et adultes, cachés dans leurs couvents, et à une Polonaise, Natalia Jakoniuk qui, enfant, avait joué le rôle de sentinelle, chargée de lancer l’alerte au cas où des Allemands s’approcheraient de la ferme familiale où des Juifs se cachaient.