Le maire de la ville natale du Missouri de Frazier Glenn Miller a démissionné après avoir affirmé être d’accord avec certains points de vue de l’assassin présumé de trois personnes ayant eu lieu sur des sites juifs à Overland park, banlieue de Kansas City.

Le maire de Marionville, Dan Clevenger, a présenté sa démission lors d’une réunion spéciale des élus locaux lundi soir ; la démission a pris effet à 8 heures du matin, mardi.

Les élus municipaux avaient voté à quatre voix contre une pour commencer une procédure de destitution contre le maire.

Les résidents ont assisté nombreux à la réunion à laquelle ils ont appelé à sa démission ou à sa destitution.

Clevenger, qui a été élu au début du mois, a déclaré être « en quelque sorte d’accord avec lui [Miller] sur certaines choses, mais je n’aime pas trop m’étendre sur cela. »

Plusieurs années auparavant, il avait offert un appui plus solide à Miller dans une lettre adressée à un journal local, a-t-il indiqué au Springfield News Ledger lundi, soulignant qu’il regrettait avoir écrit cette lettre à l’Aurora Advertiser il y a une dizaine d’années.

« Je suis un ami de Frazier Miller qui l’aide à diffuser ses avertissements, » a écrit Clevenger à l’Aurora Advertiser. « L’industrie médicale juive a réussi à détruire la main-d’oeuvre des États-Unis. »

Clevenger a également parlé de la « branche juive du gouvernement soutenue par l’industrie bancaire aux Etats-Unis, la plus grande nation débitrice du monde », a rapporté KSPR News.

Frazier Glenn Miller, qui porte également le pseudonyme de Cross, a été accusé dans des meurtres qui ont eu lieu le 13 avril dernier d’un homme de 69 ans et de son petit-fils âgé de 14 ans, à l’extérieur du centre communautaire juif du Grand Kansas City à Overland Park, Kansas. La troisième victime était une femme à proximité de la maison de retraite juive Village Shalom.