La star du basket Kareem Abdul-Jabbar et le géant du hip-hop Russell Simmons faisaient partie des convives lors d’un évènement organisé par le consulat israélien de Los Angeles pour célébrer le mois du Ramadan, mois saint musulman.

Le consul général Sam Grundwerg a organisé l’évènement jeudi soir, avec la Foundation for Ethnic Understanding, dans les nouveaux locaux du consulat.

Simmons, qui préside la fondation a mené la discussion avec Abdul-Jabbar et le militant communautaire Mahomed Akbar Khan sur l’importance des relations entre Juifs et musulmans et sur les échanges interculturels, selon un communiqué de presse.

« Dans notre service de Dieu, il n’y a rien de rien de plus essentiel que d’enseigner aux gens comment dialoguer et se voir l’un dans l’autre », a déclaré Simmons, selon le communiqué de presse.

Le rabbin Marc Schneier, président de la Foundation for Ethnic Understanding était également présent, ainsi que Paul Koretz, membre du conseil municipal de Los Angeles, ainsi que des dirigeants des communautés juives et musulmanes.

Le rabbin Marc Schneier avec le roi Hamad au palais de la Couronne de Bahreïn, en décembre 2011. (Crédit : Walter Ruby/Foundation for Ethnic Understanding)

Le rabbin Marc Schneier avec le roi Hamad au palais de la Couronne de Bahreïn, en décembre 2011. (Crédit : Walter Ruby/Foundation for Ethnic Understanding)

« La réception de l’Iftar est une belle opportunité pour célébrer notre foi commune et notre avenir commun », a déclaré Schneier, au cours du repas qui fait suite à une journée de jeûne, chaque jour du mois de Ramadan.

Le mois dernier, Schneier a rencontré, en privé, à Baku en Azerbaïdjan, le président Ilham Aliyev, lors du quatrième forum mondial du dialogue interculturel. Schneier avait saisi l’occasion pour parler d’une nouvelle initiative, menée par la fondation, pour accueillir un dialogue entre les dirigeants évangélistes américains et les dirigeants musulmans des États-Unis et des pays musulmans.

Schneier avait également discuté de cette idée avec les ministres azerbaïdjanais des Affaires étrangères, de la Culture et du Tourisme, et a ensuite rencontré des responsables azerbaïdjanais et des dirigeants évangélistes à New York le 26 mai.

Schneier a déclaré que l’Azerbaïdjan, pays à majorité musulmane, « protège non seulement la liberté de culte de ses communautés juives et chrétiennes, mais favorise également le dialogue interculturel au niveau international grâce au Baku Process », une initiative de dialogue interculturel lancée en 2011.