Le ministre des Transports Yisrael Katz a déclaré mardi qu’Israël commencerait à exiger l’installation d’un capteur de sécurité dans chaque voiture importée à partir de janvier 2018.

L’annonce a été faite au lendemain du rachat historique du géant israélien de la technologie des capteurs pour voiture, Mobileye, par Intel.

« Toutes les voitures importées en Israël devront avoir des systèmes intelligents, des systèmes d’urgence, installés comme condition préalable pour obtenir une autorisation [de circuler] en Israël », a déclaré Katz lors d’une conférence de presse conjointe avec les responsables de Mobileye.

Intel a annoncé lundi qu’il avait accepté d’acheter le développeur de vision sophistiquée et de systèmes de conduite autonomes pour 15,3 milliards de dollars, ce qui représente le plus grand accord dans le domaine de la haute technologie de l’histoire israélienne.

Ziv Aviram, directeur général de Mobileye, a salué la décision du ministre.

Le "Mobileye" monté sur un pare-brise. Illustration. (Crédit :  Shai/Flash90)

Le « Mobileye » monté sur un pare-brise. Illustration. (Crédit : Shai/Flash90)

« Vous avez maintenant déclaré que vous allez mettre les bouchées double pour lutter contre les accidents de la circulation. Nous allons donner l’exemple au monde », a-t-il déclaré, selon le site d’information Ynet.

Le ministre des Finances Moshe Kahlon (Koulanou) a promis mardi que les recettes fiscales de la vente seraient rendues à la population sous la forme d’une baisse d’impôts ou par le biais de services publics, ajoutant que l’accent serait mis sur l’aide aux jeunes couples.

Aviram a déclaré au Premier ministre Benjamin Netanyahu, qui l’avait appelé pour le féliciter, que Mobileye créerait un centre mondial de développement en Israël et assumerait la responsabilité internationale, au nom d’Intel, pour la création d’une voiture autonome, a déclaré le bureau du Premier ministre.