Le secrétaire d’Etat américain John Kerry doit rencontrer jeudi à Londres Mahmoud Abbas pour discuter du processus de paix, ont annoncé lundi le département d’Etat américain et un dirigeant palestinien à Ramallah.

« L’objectif de cette rencontre est de discuter de la relation avec les Palestiniens, tout en laissant la porte ouverte (à une conversation sur le) processus de paix », a indiqué la porte-parole de la diplomatie américaine, Jennifer Psaki, après avoir démenti deux heures plus tôt la tenue d’une telle entrevue.

« La rencontre portera sur une éventuelle reprise des négociations avec Israël », avait annoncé auparavant à l’AFP un haut responsable palestinien.

John Kerry, artisan de la reprise fin juillet 2013 des contacts directs israélo-palestiniens aujourd’hui suspendus, « réitérera son appel aux deux camps à observer de la retenue et à s’abstenir de prendre des mesures non constructives », a écrit Psaki dans un bref communiqué.

L’échéance des négociations entre Israël et les Palestiniens a expiré le 29 avril sans résultat, soldant l’échec des intenses efforts du chef de la diplomatie américaine, dernière tentative en date pour résoudre le conflit.

« Cette rencontre pourrait bien être l’ultime tentative de M. Kerry pour relancer les négociations avec Israël », a souligné le responsable palestinien.

En visite officielle à Washington, le chef de la diplomatie française Laurent Fabius a déploré « la rupture du dialogue » entre les deux camps. Il a assuré devant une organisation juive américaine que « la sécurité d’Israël n’était en aucune manière négociable ».

« Les deux parties doivent être conscientes des bénéfices à tirer d’un accord, tout comme du prix d’un échec », a mis en garde M. Fabius, appelant Israël et les Palestiniens à « s’abstenir de tout geste qui puisse empêcher la reprise du dialogue ».