Le secrétaire d’Etat américain John Kerry assistera le 15 janvier à Paris à la conférence de paix sur le conflit israélo-palestinien que la France organise, a annoncé mardi le département d’Etat.

John Kerry, qui quittera ses fonctions le 20 janvier, était jusqu’à ces derniers mois hostile à des discussions internationales pour rechercher une solution à deux Etats israélien et palestinien.

Mais il a échoué en 2014 dans sa médiation pour un dialogue direct entre les deux camps et il a très vivement critiqué ces dernières semaines la construction israélienne dans les Territoires palestiniens comme un « obstacle » à la paix lors d’un discours très médiatisé.

Juste avant le Nouvel An, John Kerry avait réaffirmé dans un discours en forme de testament politique que la solution à deux Etats était la « seule voie possible » pour la paix entre Israéliens et Palestiniens et pour un État hébreu démocratique, mais il avait prévenu qu’elle était « en grave danger ».

Dans le cadre de son tout dernier voyage à l’étranger comme secrétaire d’Etat, John Kerry se rendra donc à Paris le 15 janvier pour « assister à une conférence sur la paix au Proche-Orient organisée par le président français François Hollande », a indiqué le porte-parole du département d’Etat John Kirby.

Le ministre américain avait déjà assisté, en traînant les pieds, à une première réunion ministérielle internationale que Paris avait tenue en juin sur le conflit israélo-palestinien.

Cette conférence doit rassembler quelque 70 pays, mais sans les Israéliens ni les Palestiniens, et elle a pour but de réaffirmer le soutien de la communauté internationale à une solution diplomatique au conflit sur la base de deux Etats.

Outre Paris, John Kerry se rendra du 13 au 18 janvier au Vietnam, où il a combattu dans la marine américaine durant la guerre, à Londres et au forum économique mondial de Davos en Suisse.