Les deux stars juives de la série Star Trek originale, William Shatner et Leonard Nimoy, se sont liées en partageant des expériences d’antisémitisme, ce qui a aidé les deux acteurs à forger une amitié qui a duré des décennies, a déclaré Shatner dans son livre.

Dans Leonard: My Fifty-Year Friendship with a Remarkable man (Lenoard : mon amitié de 50 ans avec un homme remarquable), Shatner, mieux connu comme James Tiberius Kirk, le capitaine du Starship Enterprise, se remémore son amitié avec Nimoy, qui jouait M. Spock.

Tous nés dans des familles juives orthodoxes qui avaient fui les pogroms d’Europe de l’est et dont la langue maternelle était le yiddish, Shatner a déclaré que grandir dans l’ombre de l’Holocauste en Amérique de Nord et ressentir l’antisémitisme, faisaient partie de leur « héritage partagé » en tant que juifs.

« Leonard et moi avons été traités de méchants antisémites. De pareilles expériences créent une sorte de contexte, et quand nous apprenions à nous connaître, ces expériences communes nous ont aidés à créer des liens. C’est presque un raccourci émotionnel », a écrit Shatner.

Shatner a déclaré qu’apprendre les atrocités menées contre les juifs en Allemagne nazie a eu un impact profond sur la vie et la carrière de Nimoy.

Leonard Nimoy as 'Spock' (photo credit: Startrek.com)

Leonard Nimoy en « Spock » (Crédit : Startrek.com)

« ‘Tuer des juifs’ parle des juifs d’Europe, souvent membres éloignés de nos familles. Il y avait un sentiment réel parmi tous les juifs : cela aurait pu être moi, se rappelle Shatner. Pour les enfants de l’âge de Leonard et moi, cela a eu un impact fort. »

« Mais quand on en est venu à l’idée que les juifs étaient seuls, ils étaient différents, et je soupçonne Leonard d’avoir ressenti cela au moins autant que moi, a écrit Shatner. Cela faisait partie de notre héritage partagé. »

"Leonard: My Fifty-Year Friendship with a Remarkable Man", de William Shatner

« Leonard: My Fifty-Year Friendship with a Remarkable Man », de William Shatner

Shatner a déclaré que la route du succès de Nimoy a été particulièrement difficile depuis qu’il s’était opposé aux vœux de son père en refusant d’étudier à l’université et en emménageant en Californie pour poursuivre une carrière d’acteur.

Etant l’un des rares jeunes hommes à parler couramment yiddish à Hollywwod, Nimoy a gagné quelques dollars dans de petits rôles quand une troupe de théâtre yiddish venait en ville.

« Leonard Nimoy était le seul homme que j’ai jamais connu qui pouvait jouer Shakespeare en yiddish, il pouvait vous faire apprécier la beauté même si vous ne compreniez pas un mot de plus que ‘Oy gevalt, Hamlet’ », a déclaré Shatner.

William Shatner (Crédit : Keith McDuffee/Flickr)

William Shatner (Crédit : Keith McDuffee/Flickr)

Après avoir travaillé plusieurs années comme vendeur d’aspirateur, Nimoy a trouvé plus de rôles au fur et à mesure au théâtre et au cinéma, mais l’évènement majeur de la carrière de Nimoy est arrivé en 1965 quand il a été choisi pour jouer Spock dans ce qui deviendra l’énorme succès de la série Star Trek et de ses films dérivés.

Dans un entretien de 1991 avec Tom Tugen, Nimoy a déclaré que « tout ce que j’ai fait est éclairé par mon judaïsme. Beaucoup de ce que j’ai mis dans Spock me vient de mon orientation juive. »

Nimoy a déclaré que le fameux salut vulcain, qui exprime « Longue vie et prospérité » était inspiré du geste toujours utilisé dans les synagogues orthodoxes pendant la prière des Cohanim.

Le nouveau livre de Shatner, dont la publication coïncide avec le premier anniversaire de la mort de Nimoy, rappelle aussi les années tardives et plus tumultueuses de leur amitié.

Leur amitié a malheureusement été brisée pendant les dernières années de la vie de Nimoy à cause de petits incidents et Nimoy n’a jamais reparlé à Shatner, à présent âgé de 84 ans.

« C’est quelque chose sur lequel je m’interrogerai et que je regretterai toujours. Il était mon ami le plus proche au monde », a écrit Shatner.