Pendant des décennies, la pellicule photographique était le cœur et l’âme de Eastman Kodak.

Utilisée pour illustrer notre vie, bien avant l’éclosion d’Instagram et de Facebook, cette industrie, symbole du passé, ne représente aujourd’hui que 6 % du chiffre d’affaires de l’entreprise américaine.

Le « nouveau Kodak » se concentre maintenant sur l’impression numérique et Jeff Clarke a été choisi pour faire revivre la société qui vient de sortir de la faillite.

Interviewé par The Marker, dans les locaux du centre de R&D de Kodak à Petah Tikva, Clarke semble confiant face aux objectifs qui sont devant lui et décrit comment la société veut se refaire une santé en misant sur l’innovation tout en préservant son image de marque historique.

Kodak est à la recherche de nouvelles technologies ; c’est ce qui a amené Jeff Clarke en Israël.

« Il y a 4 800 startups en Israël, ce qui en fait le second écosystème technologique mondial pour les startups technologiques après la Silicon Valley. Dans l’industrie de l’impression, il y a une véritable histoire qui s’est écrite en Israël, notamment grâce à des sociétés comme Indigo et Scitex. Je suis donc ici pour chercher des entreprises que nous pourrions utiliser pour rendre Kodak plus fort. »

« Je vais rencontrer, dans cette optique, une dizaine de start-ups, dans des domaines aussi variés que l’impression 3-D, la science des matériaux, les systèmes d’impression à jet d’encre, ou l’utilisation des encres spécialisées, des domaines qui sont tous essentiels à l’industrie de l’impression. Nous sommes également intéressés par quelques sociétés dans le domaine du logiciel », poursuit-il.

« Israël a beaucoup de choses à nous offrir. En premier lieu, notre centre R&D basé dans la région de Tel-Aviv, mène le développement de logiciels pour notre département informatique. Beaucoup de gens à San Francisco et à la Silicon Valley affirment que ‘le logiciel est en train de dévorer le monde’ parce que les produits manufacturés sont peu à peu remplacés par des logiciels. Nous avons une grande entreprise de logiciels et le coeur de son activité bat ici en Israël ».