L’attentat anti-chiite revendiqué par le groupe Etat islamique (EI) qui a visé vendredi une mosquée au Koweït a fait 25 morts, selon un nouveau bilan fourni par le ministère de l’Intérieur.

Dans un communiqué diffusé par l’agence officielle KUNA, le ministre a indiqué que 202 autres personnes avaient été blessées. Le précédent bilan, obtenu auprès des sources médicales dans la capitale Koweït City, faisait état de 13 morts.

Le groupe ultraradical sunnite a revendiqué l’attaque, perpétrée pendant la grande prière dans la mosquée Al-Imam al-Sadeq à Koweït City, au second vendredi du mois de jeûne sacré du ramadan.

Dans un communiqué, la « Province de Najd », qui s’est récemment manifestée comme la branche saoudienne de l’EI, affirme qu’un kamikaze, Abou Souleiman al-Muwahhid, a perpétré l’attentat contre une mosquée qui « répandait l’enseignement chiite parmi la population sunnite ».

La « Province de Najd » avait revendiqué en mai deux attentats meurtriers contre les chiites en Arabie saoudite.