La banque Leumi Le-Israël Ltd. a annoncé mercredi que son conseil d’administration avait approuvé un plan supplémentaire qui verra le départ à la retraite de 500 à 600 employés d’ici la fin de l’année.

La banque a annoncé que le plan de départ volontaire à la retraite s’inscrivait dans un cadre de réduction des dépenses adopté par la banque ces dernières années, qui a vu l’entreprise se séparer de 2 200 de ses employés entre 2012 et 2016.

La baisse du nombre de salariés, ainsi que d’autres mesures de réduction des coûts adoptées par la banque, ont entraîné une « amélioration importante » du coefficient d’exploitation de l’entreprise, qui était de 72 % en 2012 et a baissé à 65 % au premier trimestre 2017, a annoncé la banque dans un communiqué publié mercredi.

Leumi a indiqué que la mise en place du plan, ainsi que les coûts opérationnels réduits et la baisse importante du nombre de biens immobiliers utilisés par la banque, améliorerait encore le coefficient d’exploitation.

Rakefet Russak-Aminoach, PDG de la banque Leumi. (Crédit : Yaniv Unger/wikipedia)

Rakefet Russak-Aminoach, PDG de la banque Leumi. (Crédit : Yaniv Unger/wikipedia)

Leumi et d’autres banques israéliennes ont fermé des agences, réduit leurs frais, et diminué le nombre de prêts accordés pour répondre aux exigences des régulateurs. De nouveaux concurrents devraient aussi entrer dans la danse, et des prêteurs qui ne sont pas des banques prennent de grandes parts de ce marché.

Leumi estime que le coût total de ce plan de retraite sera de 500 à 600 millions de shekels, répartis sur cinq ans.

« En plus de l’attention portée au cœur de métier de la banque, le processus d’efficacité constant est un pilier important de l’adaptation de la banque à un environnement dynamique, compétitif et en mouvement, a déclaré Rakefet Russak-Aminoach, PDG de Leumi. Comme toujours, le processus de retraite sera mené avec une considération totale et la coopération des représentants des employés de Leumi. »