La BBC a présenté dimanche ses excuses pour le titre choisi pour annoncer l’attentat perpétré vendredi à Jérusalem, admettant que l’attention accordée aux trois terroristes morts et non à la victime israélienne était inappropriée.

« Nous reconnaissons que notre titre original ne reflétait pas de manière appropriée la nature des événements et nous l’avons donc changé en conséquence, a annoncé la BBC dans un communiqué. Même s’il n’y a eu aucune intention de tromper notre public, nous regrettons toute offense qui a pu être causée. »

Le premier article du service d’information britannique sur l’attentat qui a causé la mort de la garde-frontière Hadas Malka, 23 ans, portait ce titre : « trois Palestiniens tués après une attaque au couteau meurtrière à Jérusalem ».

Ce titre a suscité la colère de nombreuses personnalités en Israël, notamment la fureur du Premier ministre Benjamin Netanyahu lui-même. Le site d’information Ynet a annoncé que Netanyahu avait ordonné au directeur général du ministère des Affaires étrangères, Yuval Rotem, de protester avec force contre cette couverture de l’événement par la BBC, ce qu’a fait promptement l’ambassade israélienne à Londres.

Le titre de la BBC a ensuite été changé en « Une policière israélienne poignardée à mort à Jérusalem ».

Le fils du président Donald Trump, Donald Jr., avait lui aussi interpellé la BBC pour son titre.

« Vous voulez dire : après qu’ils ont poignardé à mort une policière israélienne… N’est-ce pas ? On ne pourrait pas être plus proche de la tromperie », a-t-il tweeté.

« Il faudrait un nouveau terme pour définir ce non-sens. C’est en quelque sorte l’opposé de l’accusation des victimes. On pourrait parler de ‘dorlotement du coupable’ ? d »acoquinement criminel’ ? Vous en pensez quoi ??? », a-t-il ajouté.

Hadas Malka, 23 ans, garde-frontière, a été tuée dans une attaque au couteau dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 16 juin 2017. (Crédit : autorisation)

Hadas Malka, 23 ans, garde-frontière, a été tuée dans une attaque au couteau dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 16 juin 2017. (Crédit : autorisation)