La Bibliothèque nationale d’Israël (NLI) a annoncé mercredi l’acquisition de milliers de manuscrits et de livres hébraïques provenant d’une des collections les plus importantes du monde.

Les quelque 8 000 textes de la collection Valmadonna Trust Library ont été achetés en collaboration avec les collectionneurs David et Jemima Jeselsohn dans le cadre d’une vente privée organisée par Sotheby’s pour une somme qui n’a pas été révélée.

La collection de textes de 13 000 livres de Valmadonna provenant d’Amsterdam à Shanghai et d’une foule de communautés juives qui ont existé entre les deux millénaires fut assemblée par Jack V. Lunzer, un industriel juif britannique. Lunzer est décédé en décembre, à l’âge de 92 ans.

« L’acquisition est une addition importante et passionnante à la collection de NLI », a déclaré la bibliothèque dans un rapport.

« Les œuvres imprimées de la collection sont en très bon état et l’acquisition a permis au NLI d’obtenir une collection qui aurait pris des décennies à recueillir ».

Sotheby’s a décrit la collection lorsqu’elle l’a présentée pour la première fois en 2009 en tant que « plus belle bibliothèque privée de livres et manuscrits hébraïques dans le monde ». Elle a été évaluée à au moins 40 millions de dollars.

Une Haggadah imprimée à Prague en 1556. (Crédit : Bibliothèque nationale)

Une Haggadah imprimée à Prague en 1556. (Crédit : Bibliothèque nationale)

La collection a été morcelée lorsqu’une partie a été vendue aux enchères en décembre 2015, quand plusieurs des manuscrits de la collection Valmadonna – dont un Talmud Bomberg datant du 16e siècle et le seul manuscrit hébreu de l’Angleterre datant d’avant l’expulsion des Juifs en 1290 – ont été vendus à 9,3 millions de dollars et 3,6 millions de dollars, respectivement.

« Cette acquisition conjointe a été effectuée principalement pour s’assurer que la collection exceptionnelle de livres hébraïques trouve une maison dans la Bibliothèque nationale d’Israël à Jérusalem et soit mise à la disposition et accessible à quiconque s’intéresse à ces trésors », a expliqué David Jeselsohn, qui a acquis conjointement la collection, dans un communiqué.

Parmi les pièces les plus intéressantes de la collection, il y a un Pentateuque qui date d’avant l’Inquisition imprimé à Lisbonne en 1491, une Haggadah de Pâques imprimée à Prague en 1556, l’une des deux seules qui restent, la « Bible du Roi » de Plantin Polyglot, une version multilingue de la Bible en hébreu, latin, grec, araméen et syriaque imprimée entre 1568 et 1573, et plus de 550 feuillets allant du 16e au 20e siècle.

Une affiche pour apprendre l'alphabet hébreu provenant de Francfort, en Allemagne, rédigée en 1650 (Crédit : Bibliothèque nationale)

Une affiche pour apprendre l’alphabet hébreu provenant de Francfort, en Allemagne, rédigée en 1650 (Crédit : Bibliothèque nationale)

Les livres devraient arriver en Israël au cours du mois à venir, a déclaré un porte-parole de la bibliothèque. Des textes sélectionnés de la collection Valmadonna seront exposés dans la nouvelle installation de la Bibliothèque nationale, qui est en cours de construction à côté de la Knesset à Jérusalem et qui devrait être prêt en 2020.

« La Valmadonna Trust Library représente un ajout historique à notre importante collection de manuscrits, d’estampes et de livres juifs qui reflètent et incarnent les cultures du peuple juif à travers le monde et à travers les âges », a déclaré la bibliothèque.