La blogueuse iranienne accueillie en Israël a été interrogée par le Shin Bet
Rechercher

La blogueuse iranienne accueillie en Israël a été interrogée par le Shin Bet

Reuters a indiqué que Neda Amin n'a pas été arrêtée ; la journaliste assure qu'elle "va bien" et qu'elle est "libre"

Neda Amin (Crédit : autorisation)
Neda Amin (Crédit : autorisation)

Neda Amin, la blogueuse iranienne qui a été accueillie en Israël, a été interrogée par les services de sécurité du Shin Bet, selon Reuters, qui a relayé un communiqué du Shin Bet et une déclaration d’un responsable israélien anonyme.

Amin, blogueuse et free-lance pour la version perse du Times of Israel, a dit qu’elle allait « bien » et qu’elle était « libre ». Le responsable a confirmé à Reuters qu’Amin n’avait pas été arrêtée.

Journaliste et blogueuse née en Iran, avait critiqué le régime iranien. Amin a été autorisée à entrer en Israël pour des raison humanitaires en aout, après qu’elle avait pris contact avec le Times of Israel, indiquant qu’elle faisait l’objet de menaces en Turquie. Depuis, elle a entamé les démarches pour obtenir un droit de résidence permanente en Israël.

Reuters a indiqué qu’elle avait été interrogée car elle était suspectée d’avoir eu des contacts illicites avec l’Iran. Un communiqué du Shin Bet indique que depuis son arrivée en Israël, Amin a communiqué avec des « représentants iraniens » et a été interrogée à ce sujet par les services de sécurité.

Le communiqué précise qu’un responsable israélien a indiqué que les gens avec qui Amin communique sont en Iran, et qu’il ne s’agit pas de membres de sa famille.

Le responsable israélien a assuré à l’agence de presse qu’Amin n’avait pas été arrêtée, et a ajouté que « la nature (criminelle) de l’affaire fait actuellement l’objet d’une enquête ».

« Je vais bien. Je suis libre, et je suis chez un ami », a déclaré Amin à l’agence de presse. « Je ne veux pas parler de cette affaire pour le moment. »

Amin, originaire de Téhéran, a ajouté que son père était juif et que sa mère était musulmane. « Mon idée et ma croyance me font me sentir juive », avait-elle dit.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...