La branche militaire du Hamas a affirmé dans la nuit de vendredi à samedi ne pas disposer d’information sur un soldat israélien porté disparu vendredi près de Rafah dans le sud de la bande de Gaza.

« Les brigades Ezzedine al-Qassam ne disposent pas d’information sur ce soldat. Nous avons perdu contact avec un de nos groupes de combattants, qui se battaient dans le secteur où a disparu le soldat et il est peut-être possible que nos combattants ainsi que ce soldat ont été tués », indique-t-elle dans un communiqué.

Ce communiqué est la première réaction officielle de la branche armée du Hamas depuis la disparition vendredi matin du sous-lieutenant Hadar Goldin (23 ans) dans le secteur de Rafah.

Le numéro 2 du Hamas Moussa Abou Marzouk avait évoqué un « incident » qui se serait produit avant le début de la trêve.

Les Brigades Ezzedine al-Qassam ont également indiqué que les affrontements dans le secteur de Rafah ont eu lieu à 07H00 locales (04H00 gmt), soit une heure avant l’entrée en vigueur d’un cessez-le-feu humanitaire.

Selon l’armée israélienne, des soldats engagés dans la destruction d’un tunnel du Hamas près de Rafah ont été attaqués par des « terroristes » sortis de terre vers 09H30 (06H30 GMT), alors que la trêve était déjà en vigueur. Un kamikaze s’est fait sauter, a rapporté le porte-parole de l’armée, Peter Lerner. Les premiers éléments « indiquent qu’un soldat a été enlevé » dans l’affrontement, a-t-il ajouté.

Aucune organisation n’a revendiqué d’enlèvement.