La semaine dernière, la British Library a lancé un nouveau site web présentant quelque 1 300 manuscrits en hébreu, allant des anciens rouleaux de la Torah et des livres de prières aux ouvrages philosophiques, théologiques et scientifiques.

Le nouveau site est la première collection en ligne bilingue de la bibliothèque, permettant aux utilisateurs de rechercher des copies numérisées de manuscrits en hébreu et en anglais.

« La British Library possède l’une des plus grandes collections de manuscrits en hébreu au monde », a déclaré Ilana Tahan, conservatrice en chef des collections hébraïque et chrétienne de la bibliothèque.

« La numérisation et la mise en ligne de ces très beaux et très importants articles constituent un grand pas en avant pour les rendre accessibles aux chercheurs internationaux et à un public plus large. Nous espérons qu’en donnant accès aux articles et aux écrits exceptionnels de la collection en hébreu et en anglais, nous les rendrons accessibles pour encore plus de gens, ce qui leur permettra d’en apprendre davantage sur notre incroyable collection de manuscrits en hébreu. »

Les œuvres consultables sur le site incluent la Haggadah hispano-mauresque du 13e siècle en Espagne, une édition illustrée du Code de droit de Maïmonide du Portugal du 15e siècle et la Bible de Lisbonne de 1482, 14 ans avant l’expulsion des juifs portugais de leur patrie.

La Bible de Lisbonne, Volume 1, 1482 (Crédit : autorisation de la British Library)

La Bible de Lisbonne, Volume 1, 1482 (Crédit : autorisation de la British Library)

« Il est considéré comme le manuscrit daté le plus accompli de l’école portugaise de l’illumination hébraïque médiévale », a déclaré Tahan à propos de la Bible en trois volumes.

Depuis 2013, la bibliothèque londonienne numérise sa collection d’environ 3 000 manuscrits en hébreu, qui remonte à l’établissement de la bibliothèque au 18e siècle. Jusqu’à présent, près de la moitié sont disponibles en ligne sur le site web, a déclaré Tahan au Times.

En plus des copies des manuscrits originaux, le catalogue des manuscrits en hébreu numérisés de la Fondation Polonsky comprend également plusieurs articles scientifiques traitant de l’art des manuscrits, de la liturgie juive, de la recherche numérique, de la Kabbale et du mysticisme. Les articles ont été commandés et écrits spécialement pour ce projet.

« Nous avons actuellement 17 articles et 39 objets de collection sur la plate-forme anglaise et 11 articles et 30 objets de collection sur la plate-forme hébraïque. Nous sommes en train de traduire en hébreu les articles exceptionnels et les objets de collection », a déclaré Tahan.

La conservatrice Lea Havelock manipule le plus long rouleau de la collection hébraïque : un rouleau de la Torah du 16e siècle (Crédit : autorisation de la British Library)

La conservatrice Lea Havelock manipule le plus long rouleau de la collection hébraïque : un rouleau de la Torah du 16e siècle (Crédit : autorisation de la British Library)

« Le site Web du projet sert de vitrine à la collection, avec des images d’articles phares et d’articles contextuels sur la Kabbale et le mysticisme, les bibles hébraïques, les communautés juives au Moyen Âge et le processus de conservation des ‘manteaux’ brodés de la Torah, » a déclaré la bibliothèque dans un communiqué de presse.

« Les vidéos comprennent des séquences montrant le travail minutieux de numérisation des parchemins fragiles, ainsi que des présentations de la conférence de novembre 2016 sur la numérisation des manuscrits en hébreu par des experts de la British Library, de la John Rylands Library et de la Bibliothèque National d’Israël.

Chaque année, quelque 10 millions de personnes visitent le site web de la British Library, où elles peuvent consulter plus de 40 millions de pages à partir de quatre millions d’articles numérisés.