La Catalogne souhaite développer son réseau de représentation économique à l’international.

A cette occasion, elle projette d’ouvrir un bureau à Tel-Aviv, et également à Accra, à Lima, à Belgrade et à Téhéran d’ici 2016.

Le gouvernement catalan est très actif économiquement et explique que le meilleur moyen de lutter contre la crise est de s’ouvrir au monde par l’exportation rapporte la Clau.

Felip Puig, le ministre conseiller de l’Entreprise et de l’Emploi catalan, décrit les bienfaits de l’internationalisation pour la croissance de la région.

Israël fera ainsi partie de cette nouvelle collaboration économique avec la Catalogne.

Selon la Clau, 51 % du PIB de la Catalogne serait issu des échanges internationaux.