SYDNEY (JTA) – La chaîne nationale australienne a défendu sa décision de diffuser une infographie montrant une carte du Moyen Orient qui incluait la Palestine, mais pas Israël.

Intégrée à un reportage du 17 août sur ABC News Australia, la carte illustrait un reportage sur la façon dont la loi dans 11 pays à majorité musulmane et dans les territoires palestiniens traite les victimes de viol.

« Le récit tournait autour de l’abrogation d’une loi au Liban, qui permettait aux violeurs d’échapper à des sanctions s’ils épousaient leur victime », a expliqué un cadre d’Australian Broadcasting Corp. à JTA. « La carte montrait d’autres pays qui avaient déjà abrogé cette loi (en bleu) et des pays où des campagnes en faveur de l’abrogation sont en cours (en jaune). »

Le cadre a expliqué qu’Israël n’avait jamais eu de telle loi, donc n’a pas été inclu. Si le pays avait été représenté, la critique aurait été encore plus intense, a estimé le porte-parole de la chaîne.

« Dans ce contexte précis, je me demande si l’inclusion d’Israël n’aurait pas attiré davantage de critiques… Le reportage n’avait rien à voir avec le pays, a dit le porte-parole. Nous nous sommes exprimés sur ce reportage dans le Daily Mail et ils ont révisé l’histoire. »

L’infographie à fait la une après qu’un militant pro-Israël et anti-islamiste, Avi Yemini, l’a publiée sur sa page Facebook.

« Hier soir, ABC News a effacé Israël de sa carte, avait écrit Yemini. Ils sont littéralement en train de faire le sale boulot des islamistes. Nous devons COUPER LES VIVRES à ces traîtres immédiatement. »

Yemini n’a pas été convaincu par l’explication proposée par la chaîne.

« Ils ont répliqué avec une excuse qui aurait presque pu marcher, a-t-il écrit sur Facebook. À une ‘petite’ exception près : la PALESTINE N’EST PAS UN PAYS ! »

Le parlement libanais a voté la semaine dernière en faveur de l’abolition de la loi qui permettait aux violeurs d’épouser leur victime, et par conséquent, d’échapper aux sanctions.

Selon ABC News Australia, cette clause est toujours en vigueur dans les territoires palestiniens.