Les membres de la communauté juive du Brésil ont organisé une manifestation mardi à proximité du site des matchs de la Coupe du monde de football à Rio de Janeiro, en solidarité avec les trois adolescents israéliens qui ont été enlevés en Cisjordanie la semaine dernière.

Les manifestants ont exhorté la communauté internationale à œuvrer à la libération de Eyal Yifrach, 19 ans, de Elad près de Petah Tikva, Gil-ad Shaar, 16 ans, de l’implantation de Talmon, et de Naftali Frankel, 16 ans, de double nationalité israélo-américaine de Nof Ayalon près de Modiin, qui ont été enlevés en faisant de l’auto-stop au sud de Jérusalem en Cisjordanie.

« Les médias sont silencieux, nous avons donc décidé de crier pour les otages dans l’événement [sportif] principal que le monde entier regarde tous les jours », a déclaré le rabbin Avigdor Rami, l’un des organisateurs du rassemblement et à la tête de Centro Kehila, une association qui vise à renforcer l’identité juive en Amérique du Sud.

« Tous ceux qui sont venus à la démonstration croient en notre pouvoir de changer les choses », a-t-il dit.