La communauté juive en République tchèque a dénoncé jeudi la décision des organisateurs du festival de cinéma de Karlovy Vary d’honorer de la plus prestigieuse récompense tchèque l’acteur australo-américain Mel Gibson, réalisateur de « La Passion du Christ », film controversé aux yeux des juifs.

Sa présentation des dernières heures de Jésus Christ dans son film de 2004 « en fait un des films les plus offensants jamais tournés », a déclaré dans un communiqué la Fédération des communautés juives en République tchèque.

La Fédération condamne ce film pour la propagation « de stéréotypes classiques » selon lesquels les juifs sont les seuls responsables de la mort de Jésus.

Le film peut également être utilisé pour justifier les manifestations « de haine vis-à-vis des juifs », selon le communiqué.

Mel Gibson, 58 ans, acteur dans « Mad Max », « Maverick », « Braveheart », « Ce que veulent les femmes », recevra le « Globe de cristal » vendredi lors de la soirée d’ouverture de la 49e édition du festival de Karlovy Vary (4-12 juillet) pour sa « contribution exceptionnelle à la cinématographie mondiale ».

L’acteur américain a vu sa carrière déraper en 2006 après une arrestation pour conduite en état d’ivresse, lors de laquelle il avait copieusement insulté un policier, affirmant que les juifs étaient responsables de toutes les guerres de l’histoire.

Mme Uljana Donatova, porte-parole de ce festival qui se tient dans une station thermale de l’ouest du pays, a déclaré que les organisateurs respectaient l’opinion de la Fédération. « Mais nous récompensons seulement l’oeuvre de Mel Gibson en tant que réalisateur de cinéma », a-t-elle déclaré à l’AFP.

Le même prix sera également attribué au réalisateur américain William Friedkin (« French Connection », « L’Exorciste », « Le Convoi de la Peur »).

Ouvert au grand public, le festival de Karlovy Vary attire chaque année environ 120.000 cinéphiles. En 2013, le jury présidé par la réalisatrice polonaise Agnieszka Holland a attribué le prix principal au film « Le Grand Cahier » (« A nagy füzet ») du réalisateur hongrois Janos Szasz.

Cette année, le jury international sera présidé par le cinéaste espagnol Luis Minarro.