L’historienne d’art et la conservatrice de musée Miri Krimolovsky, qui est aussi la correspondante culturelle d’Israel Radio, vit à Tel Aviv. Mais elle garde aussi un œil attentif sur les élections législatives britanniques pour une raison inhabituelle : le candidat travailliste Ed Miliband est son cousin au second degré.

Tout comme son grand frère David Miliband, l’ancien ministre des Affaires étrangères britannique.

« Ce sera une grande surprise s’il est élu », a-t-elle admis au Yedioth Ahronoth, tandis que les électeurs britanniques se rendaient aux urnes pour choisir entre son cousin Ed et le leader conservateur David Cameron. « Je suis excitée, mais pas beaucoup ».

Krimolovsky se souvient d’Ed et de David comme de beaux garçons britanniques, bien élevés qu’elle et sa famille avait l’habitude d’aller voir en Angleterre pendant son enfance. Mais depuis qu’Ed a commencé ses études à l’Université d’Oxford et est entré en politique, ils ne sont pas restés en contact étroit.

« La dernière fois que nous avons parlé était lors d’une réunion de famille il y a quelques années, quand un membre de notre famille a eu un bébé », a-t-elle précisé à Yedioth Ahronoth. Ed et David étaient trop occupés pour assister aux festivités, mais ont félicité les parents par vidéo.

« Je ne suis pas sûr que je voterais pour lui », a déclaré Krimolovsky, affirmant que les personnes aisées de la communauté juive en Grande-Bretagne ne sont pas susceptibles de voter en masse pour un candidat de gauche, « mais j’espère lui rendre visite au 10 Downing Street s’il gagne ».