La dépouille de la reine Hélène de Savoie de retour – en toute discrétion – en Italie
Rechercher

La dépouille de la reine Hélène de Savoie de retour – en toute discrétion – en Italie

Elle était l'épouse de Victor Emmanuel III qui a collaboré avec le régime fasciste de Benito Mussolini, cosigné et promulgué les lois raciales qui ont entraîné la déportation de près de 8 000 juifs italiens à partir de 1943

Victor Emmanuel III (Crédit : domaine public)
Victor Emmanuel III (Crédit : domaine public)

La dépouille d’Hélène de Savoie (1873-1952), épouse du roi d’Italie Victor Emmanuel III, banni en 1946 pour collaboration avec le régime fasciste, a été transférée vendredi en Italie, a annoncé sa famille.

Née Jelena Petrović-Njegoš, princesse du Montenegro, Hélène de Savoie reposait jusqu’alors à Montpellier, dans le sud de la France, où elle était décédée à l’âge de 79 ans.

Elle a été transférée en toute discrétion dans le mausolée de la famille de Savoie à Vicoforte, dans le nord-ouest d l’Italie, a annoncé dans un communiqué sa petite-fille Marie-Gabrielle de Savoie.

« Au nom des descendants des souverains qui ont vécu 51 ans de mariage en union avec les Italiens dans les bons et les mauvais jours (…), j’exprime ma profonde gratitude envers le président de la République italienne, Sergio Mattarella, qui a permis le transfert de la dépouille en Italie », a ajouté Mme de Savoie.

Elle a aussi exprimé l’espoir que ce retour aide le pays à faire mémoire du 70ème anniversaire de la mort de Victor Emmanuel III, décédé en exil le 28 décembre 1947 à Alexandrie (Egypte), où il repose encore.

Roi d’Italie de 1900 à 1946, Victor Emmanuel III a collaboré avec le régime fasciste de Benito Mussolini, cosigné et promulgué les lois raciales qui ont entraîné la déportation de près de 8 000 juifs italiens à partir de 1943.

Sergio Mattarella, le président italien nouvellement élu (Crédit : FILIPPO MONTEFORTE / AFP)

Dans le même temps, sa fille Mafalda est morte dans le camp de concentration de Buchenwald, a rappelé Mme de Savoie.

Adolf Hitler l’avait fait déporter en l’accusant d’avoir comploté contre Mussolini et assassiné son beau-frère Boris III, roi de Bulgarie.

Victor Emmanuel III a abdiqué en mai 1946 pour céder le trône à son fils Humbert II, qui a dû l’abandonner un mois plus tard et partir en Suisse quand les Italiens, appelés à se prononcer par référendum, ont choisi la République.

Pendant un demi-siècle, la Constitution de 1946 a banni d’Italie les anciens couples royaux et les héritiers mâles de la famille de Savoie, qui régnait depuis l’unification du pays en 1861.

Le Parlement a finalement modifié cette disposition en 2002, après que Victor Emmanuel de Savoie, 80 ans et Emmanuel Philibert, 45 ans, fils et petit-fils d’Humbert II, eurent juré fidélité à la République.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...