La famille de l’étudiant américain disparu Aaron Sofer a rendu public mardi un plaidoyer pour qu’il puisse être ramené chez lui.

Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, les parents de Sofer demandent à quiconque pouvant être au courant de là où il aurait pu aller de contacter les autorités.

« Je vous en prie, je vous en supplie, si quelqu’un voit Aaron, s’il-vous-plaît appelez immédiatement la police, » implore sa mère en larmes dans la vidéo.

Aaron Sofer, 23 ans, qui est originaire de Lakewood, New Jersey, a été vu la dernière fois vendredi à midi. On sait qu’il a fait une randonnée dans la forêt de Jérusalem avec un ami, et à un moment donné, Sofer a descendu une pente par lui-même et depuis lors il n’y a pas eu de trace de lui.

Le porte-parole de la police Micky Rosenfeld a déclaré mardi que la police a lancé une vaste recherche pour retrouver Sofer, qui est un étudiant haredi d’une yeshiva de Jérusalem.

Rosenfeld a indiqué que la police examinait tous les mobiles dans leur enquête, y compris « les motifs nationalistes », une expression liée au conflit entre Israël et les terroristes palestiniens.

Les parents de Sofer sont arrivés en Israël, et les inquiétudes liées à la sécurité ont augmenté au sein de la communauté juive américaine. Un voisin a déclaré à CBS New York lundi que « c’est effrayant de penser ce qui pourrait advenir […] c’est une grande crainte, qu’il ait été abordé, qu’il ait été emmené, kidnappé… ».

Tout en reconnaissant que les équipes de recherche ont couvert la plupart de la région, le Représentant de l’Etat ​​de New York, Dov Hikind, a appelé le gouvernement israélien à en faire plus. « Il faut traiter Aaron comme si c’était un soldat israélien, » a déclaré Hikind.

En juin, trois adolescents israéliens avaient été enlevés et tués en Cisjordanie par des terroristes palestiniens et, après la découverte de leurs corps, un adolescent palestinien avait lui aussi été enlevé et tué dans la forêt de Jérusalem par des terroristes juifs.

Mardi, Rachelle Fraenkel, la mère de Naftali Fraenkel, l’un des trois adolescents enlevés, a rencontré les parents de Sofer à Jérusalem a rapporté le site internet Yeshiva World News.

Un porte-parole de la famille Sofer, Dov Hirth, a déclaré au Times of Israel que le FBI a également été impliqué dans l’affaire et que l’ambassade américaine en Israël était « pleinement au courant » des derniers développements de l’affaire.

Les hélicoptères de la police ont commencé à chercher Sofer dès vendredi soir et à partir de samedi soir la forêt a été ratissée au peigne fin pour retrouver le jeune homme.

La police a également accroché des photos de Sofer dans les synagogues du quartier de Har Nof, qui jouxte la forêt de Jérusalem près de laquelle il a disparu. L’importante communauté haredi qui compte de nombreuses familles d’origine américaine a été comme galvanisée pour prendre part aux recherches et organiser des balayages supplémentaires dans la région.

La disparition de Sofer est particulièrement déroutante car à partir de n’importe quel point dans la forêt de Jérusalem, il existe des zones bâties à un peu plus d’une heure de promenade, a indiqué la police.

http://toi.sr/1C1HPNi