La famille d’un homme de Cisjordanie qui a été abattu lundi soir alors qu’il cambriolait la maison d’un Israélien âgé a affirmé mardi qu’il n’était pas impliqué dans le vol, et qu’il avait été tué sans aucune raison.

Les évènements ont eu lieu à Beit Yitzhak, dans la région du Sharon. Un Israélien de 80 ans a dit à la police avoir tiré sur deux cambrioleurs après les avoir trouvés dans l’une des pièces de sa maison, avec des outils à la main. L’un d’eux, Suliman Shaluf, 41 ans et père de huit enfants, habitant à Tulkarem, a été tué. Le second a été grièvement blessé et transporté à l’hôpital de Netanya.

La famille Shaluf a cependant affirmé que le propriétaire mentait.

« Nous ne pensons pas qu’il voulait voler quoi que ce soit », a dit au site d’information Ynet Hiyam Abu Zahara, la belle-mère de Shaluf. « Il n’a jamais rien fait de ce genre. Il travaillait comme électricien en Israël, et revenait à la maison une fois par semaine. Il avait une femme et huit enfants, et il les nourrissait grâce à ce travail, pas en volant. »

Abu Zahra a souligné que Suliman et son ami étaient « en route pour la maison, ils attendaient une voiture qui devait passer les prendre. »

Une voiture de patrouille de la police israélienne. Illustration. (Crédit : Moti Karelitz/Flash90)

Une voiture de patrouille de la police israélienne. Illustration. (Crédit : Moti Karelitz/Flash90)

« Pour une raison que nous ne comprenons pas, un Juif leur a tiré dessus sans aucune hésitation. Pourquoi les a-t-il abattus ? Il aurait pu tirer dans les jambes et les blesser légèrement. Il a assassiné [Suliman] de sang-froid, sans raison. »

Abu Zahra a affirmé que le tireur devait être arrêté et puni. « Si un Arabe avait tiré sur un Juif qui était entré dans sa maison, il aurait immédiatement été arrêté. Mais quand c’est un Juif qui tire sur [Suliman], il reste en liberté et est considéré comme un héros. »

Un voisin du propriétaire a confirmé sa version des évènements, disant que plusieurs outils avaient disparu de sa remise. Il a dit avoir trouvé les outils dans la maison de son voisin.

« Les cambrioleurs sont entrés dans ma remise et ont ensuite utilisé mes outils pour entrer chez mes voisins. »

La police n’a pas remis en doute le témoignage du propriétaire.