En décembre, Muhammed Awieda, habitant de Jérusalem Est, a été condamné à deux ans de prison et à payer 18 000 shekels de dédommagement à la famille de Taylor Force, doctorant de Vanderbilt qui était en vacances en Israël quand il a été poignardé à mort par Bashar Massalha, 22 ans.

Awieda a été condamné après avoir conclu un accord avec la cour du district de Jérusalem. Il était accusé d’avoir conduit Massalha de Qalqilya, où le terroriste habitait, à Tel Aviv.

Massalha ayant été tué par les forces de sécurité sur les lieux de l’attentat, Awieda était la seule personne vivante pouvant être condamnée pour le meurtre de Force.

Le bord de mer à Jaffa après l'attaque au couteau qui a tué une personne et fait 9 blessés, le 8 mars 2016 (Crédit : Judah Ari Gross/Times of Israel)

Le bord de mer à Jaffa après l’attaque au couteau qui a tué une personne et fait 9 blessés, le 8 mars 2016 (Crédit : Judah Ari Gross/Times of Israel)

En réponse au verdict, Stuart Force, le père de la victime, a déclaré à la radio publique israélienne que bien qu’il aurait souhaité qu’Awieda soit condamné à une peine plus longue, « le verdict imposé, deux ans de prison, et l’amende étaient probablement tout ce que nous pouvions espérer étant donné les circonstances et les preuves trouvées ».

Le père de Force a également parlé du Taylor Force Act, un projet de loi du Sénat américain présenté par le sénateur républicain de Caroline du Sud, Lindsey Graham, qui affirme que « le financement des terroristes, par des pays étrangers et par les autorités palestiniennes, doit cesser. »