New York (AFP) – La fièvre du Super Bowl s’est emparée mercredi de New York, avec l’ouverture près de Times square du « boulevard du Super Bowl », proposant aux fans de multiples activités avant la finale du Championnat de football américain dimanche.

Bravant des températures de -7°C (-14°C en ressenti) des milliers de New-Yorkais, arborant souvent la tenue de leur équipe favorite, ont convergé vers le centre de Manhattan, ravis et impatients que pour la première fois, le Super Bowl se joue près de chez eux.

La finale a lieu dimanche 2 février au MetLife stadium, à East Rutherford dans le New Jersey, à une quinzaine de kilomètres à l’ouest de Manhattan.

Et pour célébrer l’occasion, Broadway, le célèbre boulevard de Manhattan, a été partiellement fermé à la circulation, et rebaptisé pour quatre jours « boulevard du Super Bowl », de la 34e à la 47e rue.

Des places à 25.000 dollars

Un immense tobogan de 18 m de haut et 54 m de long y a été installé, pour la plus grande joie de centaines d’amateurs qui l’ont dévalé en poussant des cris de joie.

Les fans n’avaient que l’embarras du choix, entre les stands des sponsors, les multiples jeux de ballon ou d’obstacles, les simulateurs, les jeux vidéo, tous à la gloire du football américain. Ils peuvent se faire photographier avec le célèbre Vince Lombardi trophy, le trophée qui va à l’équipe victorieuse, approcher certains champions et obtenir des dédicaces…

Mercredi après-midi, une longue file patientait ainsi, dans le froid, pour DeaSean Jackson, des Philadelphia Eagles.

Tous les soirs, des concerts gratuits sont également prévus. Samedi soir, Blondie est au programme.

Dans la foule, Liam, 8 ans, est venu en famille de Long Island. Sa mère confie qu’elle a retiré ses deux fils de l’école pour la journée, pour qu’ils « vivent cette expérience unique du Super Bowl ».

Un supporter des Denver Broncos à New York, le 29 janvier 2014 (Crédit : AFP)

Un supporter des Denver Broncos à New York, le 29 janvier 2014 (Crédit : AFP)

« D’habitude, ils jouent (la finale) dans un endroit plus chaud », commente aussi Steve Keane, un employé de mairie, qui habite Staten Island et a pris un ferry et un train pour venir découvrir le boulevard du Super Bowl avec sa femme et sa fille. « Nous ne savons pas s’ils rejoueront un jour » ici, explique-t-il. « Cela prend longtemps pour obtenir le Super Bowl. C’est le plus gros événément sportif des Etats-Unis. Tout le monde a une Super Bowl party, tout le monde regarde le Super Bowl. Même si vous n’êtes pas un fan de football américain, vous regardez le Super Bowl. C’est quelque chose de très Américain », ajoute-t-il, joyeusement impatient avant la finale de dimanche.

Charlene Siegelberg, une enseignante retraitée de 68 ans, est elle aussi venue participer à la fête. Le Super Bowl « ne reviendra pas à New York pendant au moins dix ans », estime-t-elle.

La finale du Championnat de football américain est l’événement sportif le plus regardé aux Etats-Unis, avec plus de 110 millions de téléspectateurs. Elle fait l’objet d’une véritable transe nationale. Autant que la finale, le spectacle de la mi-temps et les publicités télévisées hors de prix (4 millions de dollars les 30 secondes en moyenne) sont chaque année des sujets passionnément discutés, objets de multiples paris.

Le Super Bowl oppose cette année les Broncos de Denver (ouest) et les Seahawks de Seattle (nord-ouest). Quelque 400.000 visiteurs sont attendus par les organisateurs dans la région de New York pour l’occasion.

Les places encore disponibles mercredi psur le site de la NFL allaient de 1.603 à 25.572 dollars pièce.