La France a condamné jeudi les décisions récentes des autorités israéliennes qui visent à permettre la construction de plusieurs milliers de logements en Cisjordanie, y compris à Hébron.

« La poursuite ininterrompue de la politique de colonisation, confirmée par ces nouveaux projets, ne fait qu’attiser les tensions sur le terrain et compromet les perspectives d’une paix juste et durable fondée sur la solution des deux états. A cet égard, les travaux en cours à Givat Hamatos et les annonces de nouveaux projets dans le secteur E1 sont particulièrement préoccupants », a déclaré la porte-parole du ministère français des Affaires étrangères.

Paris estime que, « comme l’a rappelé la résolution 2334 du Conseil de sécurité des Nations Unies », les constructions dans les implantations sont « illégales au regard du droit international. »

« La France appelle les autorités israéliennes à revenir sur cette décision et à respecter leurs obligations internationales », a ajouté la porte-parole.

Mercredi, Israël a approuvé 1 323 logements supplémentaires en Cisjordanie, portant à 2 646 le nombre d’unités d’habitation validées en trois jours sur le territoire, avait indiqué l’organisation israélienne La Paix maintenant.

L’Administration civile avait approuvé lundi 31 logements dans la ville de Hébron – une première depuis 2002 – et 1 292 mardi dans toute la Cisjordanie.

L’AFP a contribué à cet article.