Israël a donné plusieurs hélicoptères de combat en retraite pour aider le pays à défendre ses frontières contre l’Etat islamique et d’autres groupes insurgents dans le voisinage de la Syrie et l’Irak, a annoncé jeudi Reuters.

Enrivon 16 hélicoptères de combat Cobra ont été donnés, a déclaré l’officiel qui a préféré rester anonyme. « Peut-être que certains ont été utilisés par les Jordaniens pour des pièces de rechange ».

« Ces hélicoptères sont pour la sécurité aux frontières », a déclaré un officiel américain à Reuters.

Envrion 60 hélicoptères de combat Cobra, fabriqués par Bell Helicopters basé au Texas, avaient été donnés à l’origine à Israël par les Etats-Unis, formant deux escadrons dans l’Armée de l’Air israélienne, le premier escadron en 1979 et le deuxième en 1985. Mais les hélicoptèes ont été mis en retraite en 2005 et 2013 en faveur des hélicoptères Apache plus puissants.

L’Armée de l’Air jordanienne possède actuellement 29 hélicoptères Cobra, selon l’Institut international britannique pour le comité de réflexion des Etudes stratégiques.

Israël et la Jordanie sont alliés depuis la signature d’un accord historique de paix en 1994.

Le royaume hachémite a pris un rôle tout particulièrement actif dans le combat contre l’Etat islamique depuis que le groupe terroriste a tué un pilote jordanien capturé en février.

A l’époque, le roi Abdallah II a promis de s’investir davantage dans le combat contre l’Etat islamique après qu’il ait brûlé le pilote dans une cage et aient montré une vidéo du meurtre choquant les Jordaniens.

Abdallah a dit que la réponse jordanienne « sera dure parce que l’organisation terroriste ne se bat pas seulement contre nous, mais également contre l’islam et ses valeurs pures ».

Peu après cette remarque, les avions de combat jordaniens ont lancé des dizaines de frappes contre l’Etat islamique.

Les officiels jordaniens et israéliens ont refusé de commenter le transfert.