Des milliers de personnes étaient présentes dimanche à Londres pour participer au rassemblement annuel pour célébrer la journée mondiale d’Al Quds, le nom arabe de Jérusalem.

Organisée par la Commission islamique des droits de l’Homme (IHRC), le rassemblement est un évènement qui « unit pour la liberté des opprimés en Palestine et ailleurs ».

Le maire de Londres, Sadiq Khan, avait demandé l’annulation de ce rassemblement. Cependant, il a rencontré la semaine dernière des membres de la communauté juive britannique, auxquels il a indiqué n’avoir aucune autorité sur cet évènement.

Les rassemblements d’Al-Quds précédents ont été sévèrement critiqués, notamment parce que les participants brandissaient des drapeaux des groupes terroristes du Hamas et du Hezbollah.