La justice française a interdit mercredi la commercialisation du DVD du spectacle du polémiste controversé Dieudonné, « Le Mur », dont la représentation avait déjà été interdite, a-t-on appris de source judiciaire.

Saisi par la Licra (Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme), le tribunal de grande instance de Paris a jugé que certains passages du DVD étaient constitutifs de provocation à la haine et à la violence raciale ou religieuse, d’apologie et de contestation de crimes contre l’Humanité, d’apologie des délits de collaboration avec l’ennemi.

Le spectacle de Dieudonné reproduit par ce DVD avait été interdit dans plusieurs villes début 2014, et cette décision avait été confirmée par le Conseil d’État, la plus haute justice administrative.

Depuis ces décisions de justice Dieudonné M’bala M’bala, 49 ans, n’a plus joué ce spectacle, mais le DVD a été mis en vente sur son site internet depuis juillet 2014.

Le tribunal a ordonné son retrait de la vente et l’interdiction de sa commercialisation, des mesures rares en France.

Les juges ont notamment estimé que certains propos du polémiste, qui font un lien entre la Shoah et l’argent qu’aurait recueilli la communauté juive, relèvent de la provocation à la haine envers les juifs.

Dieudonné prenait aussi pour cible un journaliste vedette de la radio publique France Inter, Patrick Cohen, en lançant « Si le vent tourne, je ne suis pas sûr qu’il ait le temps de faire sa valise. Quand je l’entends parler, Patrick Cohen, je me dis, tu vois, les chambres à gaz… Dommage ».

Le polémiste et la société de production du DVD ont en outre été condamnés à verser solidairement 5 000 euros de dommages et intérêts à la Licra.

Dieudonné a déjà été condamné à plusieurs reprises pour des provocations antisémites. Le 18 mars, le tribunal correctionnel de Paris rendra son jugement concernant un message sur Facebook dans lequel il proclamait « Je me sens Charlie Coulibaly », associant le nom d’un djihadiste qui a tué quatre Juifs le 9 janvier à Paris, à celui de l’hebdomadaire satirique victime d’un attentat meurtrier deux jours avant.

Rendu célèbre dans les années 90 par ses sketches avec un humoriste juif, Elie Semoun, Dieudonné, d’origine camerounaise, a ensuite exprimé de plus en plus ouvertement des positions antisémites et s’est rapproché de l’extrême droite.