La Knesset a dévoilé dimanche un champ solaire sur son toit et ceux des bâtiments annexes qui seront en mesure de produire jusqu’à un tiers de l’énergie du Parlement israélien.

Lors d’une cérémonie annonçant le début de la mise en service du champ, le président de la Knesset, Yuli Edelstein (Likud), a déclaré : « Ce que nous voyons ici est vraiment important, il s’agit d’une véritable révolution. »

« Ce n’est pas seulement une révolution de l’énergie et de son utilisation économique, mais un tournant dans tout ce qui concerne le changement dans la sensibilisation que nous entreprenons ici depuis deux ans », a-t-il ajouté.

La cérémonie a été animée par la vedette de la radio Avri Gilad, qui a dit que le champ solaire était « une opportunité pour atteindre le cœur, l’imagination et la créativité de tous les citoyens de l’Etat et notamment des jeunes. La Knesset a un jardin et un grand toit, et ses employés ont un grand cœur – toutes ces choses en font l’endroit le plus vert d’Israël, et cela annonce de bonnes choses pour la nation ».

« On peut voir comment le siège des élus peut changer tout un pays. J’espère que le vert descendra du toit vers les salles des commissions de la Knesset et influencera l’activité parlementaire », a ajouté Gilad.

À la fin de la cérémonie, Edelstein et le directeur-général de la Knesset Ronen Flut ont rendu hommage aux députés Dov Khenin (Hadash), Nitzan Horowitz (Meretz) et Zevulun Kalfa (HaBayit HaYehudi) pour leur action dans le domaine de la défense de l’environnement au sein de la Knesset sortante. Flut lui-même, qui dirige le projet « Knesset verte », a également reçu un certificat reconnaissant ses efforts.